UMP Gironde : quand la base ne suit pas les têtes

UMP Gironde : quand la base ne suit pas les têtes

25/11/2012 — 08h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) —Alors que la fédération UMP est dirigée par des gens plutôt proches du centre-droit aux convictions souvent hésitantes (Alain Juppé et Nicolas Florian), les adhérents du département de la Gironde se sont clairement prononcés pour un parti situé à droite. Non seulement Jean-François Copé bat largement l’ancien premier ministre François Fillon (58%), mais la motion arrivée en tête est celle d’un ancien du Front national, Guillaume Peltier (La Droite Forte) avec près de 25% des suffrages, à laquelle il faut ajouter celle de Jean-Paul Garraud (13%) pour la Droite Populaire.

Pierre de Gaétan Njikam Mouliom

Autant dire que la candidature à la tête de la fédération de Pierre de Gaétan Njikam Mouliom, qui travaille dans le cabinet du maire de Bordeaux en tant que « chargé de mission à la diversité, la citoyenneté, la vie associative et aux questions africaines » a du plomb dans l’aile.

Rodolphe Guyot, libournais proche de Jean-Paul Garraud, a désormais le vent en poupe. Pour ce soutien de Jean-François Copé, l’heure semble être venue de fédérer une base en quête d’opposition ferme à la politique socialiste.

Crédit photos : DR.