Les médias du Système n’arrivent plus à cacher la réalité dramatique des sociétés multiculturelles

Les médias du Système n’arrivent plus à cacher la réalité dramatique des sociétés multiculturelles

24/11/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress) — Ces derniers jours, les médias du Système semblent agir de manière plus qu’étonnante. A commencer par l’émission Complément d’enquête sur France 2.

Au-delà du cas particulier du reportage consacré aux Identitaires particulièrement partial voire mensonger (nous ne reviendrons pas sur le cas particulier du traitement consacré à Philippe Vardon), les deux reportages qui ont suivi (l’un sur un quartier majoritairement peuplé d’immigrés à Meaux, la ville dont le maire est Jean-François Copé et l’autre sur les réseaux terroristes islamistes constitués à la fois d’immigrés mais aussi de Français convertis) s’avèrent être particulièrement édifiants et donnent raison aux Identitaires quand ces derniers dénoncent le poids croissant de l’islamisation dû à une présence massive d’immigrés. Et ce malgré les efforts de Complément d’enquête pour nous présenter sous un air angélique le vivre-ensemble (vidéo intégrale de l’émission ci-dessous).

Là, qu’a-t-on vu si ce n’est une assimilation à rebours dans le reportage consacré à Meaux. Où l’islamisation d’un quartier éclate au grand jour. Sans parler de racisme antiblanc. Que penser en effet des propos de ce gardien d’immeuble qui dit que sa peau claire et ses yeux bleus posent problème sauf lorsqu’il montre son médaillon avec le coran (il est en effet converti à l’islam), car il est vu comme « un frère » ?

Le vrai visage de la tolérance de certains musulmans ©DR

Le vrai visage de la tolérance de certains musulmans ©DR

Quant au deuxième, il montre que l’intégration et l’assimilation ont échoué et que l’islam est incompatible avec notre civilisation. On voit clairement une sorte de contre-société, des gens refusant les valeurs européennes. Sans omettre la vrai visage très « tolérant » des salafistes présents sur notre sol… Autre aspect de la « tolérance » des musulmans, ci-contre un montage de tweets particulièrement instructifs (cliquer sur l’image pour l’agrandir)…

Cependant, le plus sidérant reste cet article du Monde titré « Viols collectifs : l’affaire de Rochdale et son équation raciale » (sic). Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien du quotidien de référence, pourtant acteur du politiquement correct et promoteur du vivre-ensemble.

Revenant sur un fait divers, où l’horreur se mêle à l’abjection, ayant eu lieu à Rochdale en Grande-Bretagne (de jeunes mineures britanniques désœuvrées violées par des immigrés), le Monde met en avant la dimension ethnique de l’acte. Ainsi : « A l’exception d’un demandeur d’asile afghan, tous sont d’origine pakistanaise. Toutes les filles sont blanches. […] Selon leurs conclusions, entre 46 % et 83 % des hommes impliqués dans ce type précis d’affaires – des viols commis en bande par des hommes qui amadouent leurs jeunes victimes en “milieu ouvert” – sont d’origine pakistanaise (les statistiques ethniques sont autorisées en Grande-Bretagne). Pour une population d’origine pakistanaise évaluée à 7 % ». Dimension ethnique également revendiquée par les auteurs de ces crimes : « Vous, les Blancs, vous entraînez vos filles à boire et à faire du sexe. Quand elles nous arrivent, elles sont parfaitement entraînées. »

S’il ne s’agit que d’un article et deux reportages, on peut quand même les voir comme des brèches dans un mur qui pourrait un jour s’écrouler.

Arnaud Naudin, Novopress