Notre-Dame-des-Landes : Marine Le Pen est du côté des opposants

Notre-Dame-des-Landes : Marine Le Pen est du côté des opposants

19/11/2012 – 12h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Interrogée dimanche soir, au cours de l’émission du Grand Jury RTL Le Figaro LCI, sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Marine Le Pen a déclaré sans hésitation  qu’elle était « du côté des opposants ».

« Je pense que l’aéroport de Nantes n’est absolument pas saturé. Je pense que c’est un caprice de grand féodal qui veut avoir son aéroport », a affirmé la présidente du Front national, mettant en cause sans le nommer le Premier ministre – et ancien maire de Nantes – Jean-Marc Ayrault. Avant d’ajouter : « En situation de crise telle que nous la vivons et de politique d’austérité telle que les socialistes l’appliquent, c’est évidemment un projet auquel il faut surseoir ».

Interrogée sur les méthodes utilisée par les opposants au projet, Marine Le Pen a répondu qu’il lui  « semblait que le droit à la manifestation faisait encore partie des grandes libertés ». A une question sur sa participation à une autre manifestation elle a précisé qu’étant une responsable politique, elle ne pouvait pas participer à toutes les manifestations, même quand  elle en partage les objectifs. « Je mène un combat politique d’une autre manière et notamment en me présentant aux élections » a-t-elle conclu.

Crédit photo : DR