Rennes : on jette l’argent par les fenêtres

Rennes : on jette l’argent par les fenêtres

18/11/2012 – 08h30
RENNES (NOVOpress Breizh) – « La crise, la crise, c’est vite dit…» C’est ce que le contribuable rennais a le droit de penser. Invité par la Ville de Rennes, l’économiste américain Jeremy Rifklin (photo) est venu présenter son dernier ouvrage « La troisième révolution industrielle », celle qui est censée assurer une transition économique, écologique et humaniste.

Dimanche 30 septembre, une conférence publique au « Liberté » avec 800 personnes. Lundi 1er octobre un séminaire à l’hôtel de l’agglomération destiné aux élus et aux représentants des grands groupes industriels. Coût de la prestation : 25.000 euros !

« Je ne suis pas dupe, Jérémy Rifkin est aussi un homme d’affaires. Mais vu l’impact, cela n’est pas si cher », assure le directeur de la communication de Rennes, Jean de Legge (Le Monde, 08/11/12).

Prêt à rendre service, l’Américain a proposé aux élus rennais de poursuivre sa collaboration. La Ville de Rennes hésite, tentée par sa « capacité à penser autrement », mais rebutée par ses tarifs.

Cette petite fantaisie tombait pile-poil au moment où les contribuables recevaient leur feuille d’impôts locaux. A eux de se convaincre qu’avec leur argent le maire – l’oligarque socialiste Daniel Delaveau – entend les rendre plus intelligents. « L’intérêt de faire venir Jérémy Rifkin, c’est de sortir d’un discours sacrificiel sur le développement durable et de dessiner un horizon positif », explique fort joliment Jean de Legge. Cela valait bien 25.000 euros !

Crédit photo : Heinrich Böll Stiftung fromBerlin, Deutschland, Foto by Stephan Röhl, via Wikimedia (cc)