Rome : coups de matraque et diffamation contre le Blocco Studentesco

Rome : coups de matraque et diffamation contre le Blocco Studentesco

15/11/12 – 19h00
ROME (NOVOpress)
– Hier, à l’occasion de la journée européenne de mobilisation contre les politiques d’austérité imposée par les oligarchies financières, environ 300 lycéens et étudiants membres ou proches du Blocco Studentesco, l’organisation estudiantine de Casapound, se sont rassemblés Piazza del Popolo (Place du Peuple), à Rome, pour participer à la mobilisation en dénonçant la privatisation de l’éducation et l’absence de perspectives d’avenir pour le jeunesse.

Cherchant à rejoindre le parvis du Parlement, les jeunes manifestants ont été bloqués par les forces de l’ordre qui les ont violemment repoussés et dispersés à coups de matraques généreusement distribués alors mêmes que les jeunes du Blocco se présentaient sans armes et le visage découvert (voir vidéo ci-dessous), au contraire de leurs homologues d’ultra-gauche qui, dans d’autres quartiers de la capitale, menaient de véritables actions de guérilla urbaine.

Parallèlement à cette répression, les journalistes du système n’ont pas hésité à calomnier le syndicat de Casapound, en prétendant que celui-ci avait proféré des insultes à caractère antisémites en passant devant une synagogue du quartier historique du ghetto israélite. Si certains médias se sont bornés à laisser planer la suspicion en parlant de « jeunes militants extrémistes » (juste avoir évoqué la manifestation du Blocco), d’autres (comme notamment la Gazzetta dello Sport ) ont poussé la malhonnêteté jusqu’à citer nommément le Blocco, alors même que sa manifestation n’est jamais passée aux alentours du monument religieux et que les insultes proférées l’ont été par des activistes de l’autre bord politique. La direction du Blocco Studentesco a déjà annoncé qu’elle portait plainte contre ce mensonge éhonté et cette nouvelle manipulation journalistique.