La Turquie veut rétablir la peine de mort et se met à dos l’Union européenne

La Turquie veut rétablir la peine de mort et se met à dos l’Union européenne

14/11/2012 – 16h30
ANKARA (NOVOpress) –
Leurre ou nouveau signe d’un refroidissement des relations entre la Turquie et l’Union européenne (UE) ? Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan (photo), vient d’affirmer qu’Ankara allait réfléchir à la possibilité de rétablir la peine de mort pour les crimes relevant du terrorisme. « Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont favorables à un rétablissement de la peine de mort, selon les sondages », a insisté Recep Tayyip Erdogan.

Afin de satisfaire aux critères d’adhésion à l’Union européenne, la Turquie a aboli la peine capitale en août 2002 (la dernière exécution remonte à 1984). Or, si cette mesure radicale qui vise les opposants kurdes revenait au goût du jour, le rattachement de la Turquie à la communauté européenne serait impossible car l’abolition de la peine capitale constitue un préalable à l’adhésion à l’UE.

Crédit photo : World Economic Forum, via Flickr, (cc).