Terrorisme en France : le PS comme l’UMP sont responsables

Terrorisme en France : le PS comme l’UMP sont responsables

14/11/2012 –  12h00
PARIS (NOVOpress) –
Manuel Valls (photo) a mis le souk hier à l’Assemblée nationale en accusant la droite libérale d’être à l’origine du « retour au terrorisme dans ce pays ». Cette diatribe a suscité la fureur de l’opposition, Pierre Lellouche, député UMP de Paris, tentant même d’en venir aux mains avec le ministre de l’Intérieur.  Cette polémique ne devrait pas avoir lieu, car les deux camps sont responsables du développement du terrorisme en France ces dernières années.

De 1979 à 1987, la France a vécu au rythme des attentats de l’extrême gauche, Action Directe en tête, sous un régime de droite comme de gauche avec François Mitterrand. Puis c’est le terrorisme musulman qui a pris la relève au début des années 1990 : détournement du vol AF 8969 en 1994 ; attentats du RER B à la station Saint-Michel en 1995 puis à la station Port-Royal en 1996. Jacques Chirac était alors à cette époque l’hôte de l’Elysée.

C’est aussi sous sa présidence que les braquages sanglants du gang islamique de Roubaix ont commencé. Très récemment, le pouvoir de Nicolas Sarkozy a été incapable d’empêcher les sanglantes tueries de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban en mars 2012, alors que le tueur mahométan était bien connu des services de renseignement de l’Hexagone. Bref, aujourd’hui, les politiciens de droite comme de gauche n’ont pas su lutter efficacement contre le terrorisme en France. Même constat sur d’autres sujets fondamentaux pour l’avenir des Français : chômage, insécurité, islamisation…

Crédit photo : DR.