Rome : le 24 novembre, grande marche de Casapound contre le gouvernement des banquiers et pour la défense de l'Etat social

Rome : le 24 novembre, grande marche de Casapound contre le gouvernement des banquiers et pour la défense de l’Etat social

14/11/12 – 08h00
ROME (NOVOpress)
– Samedi 24 novembre prochain, la manifestation nationale de Casapound à Rome se déroulera à partir de 16 heures à la Piazza della Repubblica (Place de la République). Cette grande marche nationale, qui rassemblera des gens venus de toute l’Italie et même de divers pays d’Europe, a pour but de dire « non» à la privatisation, à la spéculation, à la précarisation du travail et à la perte de la souveraineté nationale. Pour ses organisateurs, il s’agit « d’un événement politique majeur qu’aucun patriote ne doit manquer ».

« Nous serons dans la rue, explique Casapound dans un communiqué, pour ceux qui ont perdu leur emploi, pour nos marins oubliés en Inde, pour les travailleurs «suicidés» par un gouvernement de vampires, pour défendre les zones de notre pays quasiment abandonnées car “non stratégiques”, et donc privés de transport set d’infrastructures. Nous serons également dans la rue pour défendre élèves et les étudiants, vendus au plus offrant, et pour tous ceux qui croient encore que l’Italie est une nation libre et indépendante qui mérite mieux qu’un gouvernement hypocrite qui impose des mesures de sang et de larmes aux citoyens et aux petites entreprises pour ne pas toucher les grands intérêts de la fiance et du mondialisme

« Nous défilerons contre les castes, les “techniciens”, les finances, la tyrannie des marchés, contre les banques et contre l’usure, ajoute Casapound Italie, à crier à ceux qui ne veulent pas entendre que le gouvernement Monti n’est pas la solution pour éviter la faillite du pays Nous allons montrer qu’il y a des milliers de travailleurs, des travailleurs précaires, des retraités, des étudiants qui ne se soumettent pas au chant des sirènes de “l’anti-poltique”, ni se résignent une gestion timide et “modérée”…. Le 24 novembre, l’Italie en marche veut reprendre en mains son destin ! »