Vente de la société Lacoste : fin d’un modèle entrepreneurial français familial

Vente de la société Lacoste : fin d’un modèle entrepreneurial français familial

12/11/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de Réinformation) –
Présidente de Lacoste, Sophie Lacoste-Dournel a annoncé mercredi dernier qu’elle cédait ses parts de l’entreprise au groupe suisse Maus, qui détiendra désormais 95% du capital de l’entreprise. Cette cession marque la fin de la société familiale française.

La souris suisse a donc réussi à manger le célèbre crocodile. En octobre, le père, ex-président, avait déjà cédé ses parts. Les autres actionnaires de la société, membres de la famille, avaient également dû céder leurs parts. La société Lacoste avait été fondée il y a 80 ans par le grand-père de l’actuelle dirigeante. Des conflits de clans ont mené à sa perte cette entreprise familiale par ailleurs florissante. En 2008, Maus avait déjà essayé de racheter l’entreprise mais s’était vu opposer un refus de la famille Lacoste. Le groupe suisse n’est pas un nouveau venu sur le marché français puisqu’il détient déjà la marque Aigle et la chaîne de parapharmacie Parashop.

Crédit photo : Marubatsu, via Wikipédia, domaine public.