Une surprise sur France Info ce matin : Qui sont les "identitaires" ? [audio]

Une surprise sur France Info ce matin : Qui sont les “identitaires” ? [audio]

02/11/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Ce matin Le Plus France Info a diffusé un reportage sur Génération Identitaire à l’occasion de l’occupation temporaire “spectaculaire” du chantier de la future grande mosquée de Poitiers il y a 2 semaines, et de la Convention Identitaire qui a lieu ce week-end à Orange.

Oh surprise, on était loin de la logorrhée si fréquente des journalistes sur  : racistes, islamophobes, extrémistes, etc. Un reportage neutre laissant la parole aux jeunes identitaires.

Extraits

Qui sont les militants “identitaires” ? Les trois membres du mouvement que nous avons rencontrés hier sont de jeunes adultes, nés à la fin des années 80.

L’un vient de terminer ses études de gestion, un autre est toujours à la fac, le dernier travaille dans l’hôtellerie. Rien ne les distingue d’autres jeunes gens, et ils bondissent quand ils sont comparés à des fascistes, à des néo-nazis. Rémy milite depuis 3 ans au sein du mouvement identitaire : “Non je ne suis pas néo-nazi [il rit], ce sont des fantasmes de sociologues et de certains journalistes. On est des gens normaux. J’ai un travail, j’ai fait des études, je suis parfaitement inséré dans la société, je suis habillé comme vous !”.

“Génération Identitaire” est un mouvement politique dûment enregistré donc légal qui a été créé cet été. C’est la branche “jeune” du Bloc Identitaire, un groupe radical composé de 2.000 militants qui fête cette année son dixième anniversaire.

[…]

D’après ses dirigeants, 50% des adhérents ont entre 18 et 30 ans. Et s’ils ne militent pas dans des organisations jeunesse des partis de gouvernement, c’est parce qu’elles ne sont pas assez subversives, rebelles, disent-ils.Les jeunes UMP et PS sont des carriéristes nous a confié l’un d’eux.

Le refus de l’islam est une des composantes du mouvement, car l’islam, selon les identitaires (qui se défendent de toute islamophobie), est la conséquence la plus visible de l’immigration de masse. Ils évoquent même une colonisation galopante. C’est ce que pense Mathieu : “il y a une substitution de population, une population afro-maghrébine principalement, remplace la population française”.

[…]

Le mouvement identitaire veut l’arrêt total de l’immigration, demande un référendum sur ce sujet, lutte contre la mondialisation et prône le localisme, la production économique et culturelle de proximité.

[…]

L’ambition des identitaires n’est pas de devenir un parti politique traditionnel mais de faire progresser leurs idées. Et surtout de les banaliser. Un travail d’influence fondé sur le montage d’opérations spectaculaires. Il y a eu l’affaire de Poitiers, la plus récente. En 2010, il y avait eu une manifestation dans un fast-food halal. La viande halal qui devint par la suite une thématique de campagne électorale.
Les identitaires sont aussi à l’origine des apéros saucisson-pinard, popularisés par des députés UMP, et du concept de “racisme anti-blanc”, développé par Jean-François Copé.

Mathieu et Rémy font ce que qu’on appelle de la métapolitique, la diffusion d’idées dans la société via internet et les réseaux sociaux. “On a envie de provoquer le débat, de faire réagir, de placer les responsables politiques devant leurs propres contradictions et puis on montre aux gens qu’il y a une jeunesse de France qui est résistante, je pense que beaucoup de gens pensent comme nous. Ce sont des idées de bon sens”.

[…]

Les trois jeunes gens partent ce soir en bus pour Orange [pour la Convention Identitaire]. Parmi les invités de la Convention des représentants du Vlaams Belang flamand, du FPO autrichienne, de la Ligue du Nord italienne et l’ancien député UMP Christian Vanneste, c’est le signal que nos idées progressent se réjouissent les trois jeune gens.