Hellemes : révolte des habitants contre l’installation de Roms dans la commune

28/10/2102 — 22h40
HELLEMES (NOVOpress) — Le maire PS d’Hellemes l’a appris de manière un peu vigoureuse. Une partie non négligeable de ses concitoyens ne veut pas de l’installation de Roms (refusés par Martine Aubry) dans la commune.

Ayant déjà organisé plusieurs manifestations, ces opposants se sont rassemblés samedi dernier. C’est lors de ce rassemblement qu’ils ont décidé de se rendre à l’hôtel de ville. Bloqués par la police, ils ont fait demi-tour et se sont dirigés vers le maire, dont ils exigent la démission. C’est là que, rapporte le quotidien Nord-Eclair (vidéo ci-dessus) « le dialogue a été vif, Frédéric Marchand a été bousculé. Le ton est monté. Il y a eu certains crachats dans la foule et même quelques coups de pieds ».

Le quoitidien ajoute : « Face à cette impasse, le maire a voulu partir mais les manifestants lui ont barré la route. Il a fallu user des coudes. Tout en l’insultant, des membres du cortège ont même tenté de poursuivre le maire lorsqu’il s’est échappé par une porte. La troupe a ensuite quitté la salle communale. Un peu plus tard, Frédéric Marchand a confié devant la presse qu’il avait eu peur, mais déterminé plus que jamais à poursuivre son projet. » L’édile fait donc fi de la volonté populaire. Intéressant à deux ans des élections municipales…

Publié le