Silvio Berlusconi condamné à 4 ans de prison pour fraude fiscale

Silvio Berlusconi condamné à 4 ans de prison ferme pour fraude fiscale

26/10/2012 — 17h00
ROME (NOVOpress) — L’ancien chef du gouvernement italien et hommes d’affaires Silvio Berlusconi a été condamné par le tribunal de Milan, ce vendredi, à quatre ans de prison ferme – en fait, il ne pourrait en effectuer qu’un an vu que trois ans sont amnistiés – pour fraude fiscale lors du procès Mediaset, son empire médiatique. Il était accusé d’avoir gonflé les prix de diffusion de films achetés par ses sociétés. L’ancien président du Conseil est également privé d’exercer tout mandat public pendant trois ans.

Dans ce procès débuté il y a six ans, Silvio Berlusconi est accusé d’avoir gonflé artificiellement le prix des droits de diffusion de films, achetés par ses sociétés écrans avant une revente à Mediaset. Ce qui aurait permis des caisses noires à l’étranger et une réduction des bénéfices en Italie. De ce fait, il aurait payé moins d’impôts en Italie.

Au total, onze personnes ont été poursuivies et condamnées à verser 10 millions d’euros au fisc italien. Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet qui demandait 3 ans et 8 mois de prison. Cependant, alors qu’une peine de prison était requise contre son bras droit dans les affaires, Fedele Confalonieri, président de Mediaset, ce dernier a été acquitté vendredi par le tribunal