Le responsable de la communauté juive de Rome s’en prend à Casapound

Le responsable de la communauté juive de Rome s’en prend à Casapound

26/10/12 – 10h00
ROME (NOVOpress)
– Riccardo Pacifici (photo ci-dessus), proche collaborateur du maire de Rome Gianni Allemanno et représentant de la communauté juive romaine, semble bien mal nommé si l’on en croit ses déclarations véhémentes, pour ne pas dire violentes, à l’encontre du mouvement Casapound et de son président Gianluca Iannone.

Il y a quelques mois M. Pacifici avait déjà déclaré, à l’occasion de l’inauguration à Rome d’un « mur de la paix » (ce qui ne manque pas d’une certaine ironie au regard de ses propos), que « Casapound est un danger non seulement à Rome mais dans toute l’Italie et même en Europe. C’est la raison pour laquelle nous devons nous retrousser les manches et faire tout ce que nous pouvons de manière démocratique avant de devoir prendre les fusils comme les partisans ».

Pus tard, il avait réitéré, cette fois en menaçant directement le président de la Casapound en ces termes :  « Je tiens à dire à Monsieur Ianonne que les hommes comme lui n’auront pas la vie facile à Rome. »

Aujourd’hui, le président de la Communauté hébraïque de Rome récidive, prenant pour prétexte une action militante du Blocco Studentesco dans des établissements scolaires romains, en déclarant : « Ils (NDLR : les jeunes de 15 à 19 ans du Blocco) doivent savoir que nous n’avons pas de peur. Ils doivent être mis hors d’état de nuire, ils viennent d’être identifiés et dénoncés. Nous connaissons leurs visages et leurs noms de famille, il faut fermer tous les endroits où ils se trouvent, où ils se réunissent. »

Des propos d’une rare virulence qui annoncent une campagne électorale sous tension pour le Mouvement Casapound, qui se présente « seul contre tous » pour proposer une alternative à la gabegie de l’actuelle équipe municipale dont fait partie Riccardo Pacifici.

Crédit photo : DR