Centenaire de la Grande Guerre : un « suicide collectif de l’Europe »

Centenaire de la Grande Guerre : un « suicide collectif de l’Europe »

Soldats du 59ème RI en 1914. Crédit : Vasnic64 via Flickr (cc).

23/10/2012 – 10h00
VERDUN (NOVOpress) – Dans deux ans, la France va commémorer le centenaire de la Grande guerre (1914-1918). En mai dernier, le général Elrick Irastorza, ancien chef d’Etat-major de l’armée de Terre (CEMAT), a été désigné pour présider le conseil d’administration du groupement d’intérêt public « Mission du centenaire de la première guerre mondiale – 1914-2014 ». Les médias commencent à évoquer l’événement. La Première Guerre mondiale a fait 10 millions de morts, dont 1.800.000 Français.

La revue Guerres et Histoire a consacré un sondage à ce sujet sur sa page Facebook. Les internautes étaient invités à voter sur les facteurs ou les pays responsables du conflit : l’Allemagne et son allié austro-hongrois ? La Russie tsariste ? Les intérêts économiques ? 62% des sondés ont répondu que « tous les belligérants portent une part de responsabilité ». La revue qualifie la guerre 1914-1918 de « suicide collectif de l’Europe ». D’autant plus dramatique alors que le continent doit faire face depuis des décennies à une déferlante migratoire extra-européenne.