Yann M’Vila sur sa lancée de l’Euro 2012…

Yann M’Vila sur sa lancée de l’Euro 2012…

20/10/2012 – 08h00
RENNES (NOVOpress) –
Les deux joueurs du Stade rennais, Yann M’Vila (photo) et Chris Mavinga, vont être suspendus par leur club après leur virée en boite nuit, le 13 octobre. Les deux footballeurs de l’équipe de France Espoirs sont sortis sans autorisation dans une discothèque parisienne le week-end dernier, à moins de 48 heures d’un match décisif pour l’Euro 2013. Un match qu’ils ont perdu (5-3) contre la Norvège. Par ailleurs, ils risquent également des sanctions en équipe de France. Jeudi soir, la Fédération française de football (FFF) a annoncé en effet que la commission de discipline allait se pencher sur cette affaire.

L’image du football tricolore continue à se détériorer. En 2006 puis en 2010, Zinedine Zidane et Nicolas Anelka ont inauguré une « culture racaille » chez les Bleus (coup de boule, insultes…). La relève a été assurée ensuite par des joueurs tels que Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Yann M’Vila. Ces trois footballeurs ont posé de gros problèmes comportementaux lors de l’Euro cet été. Mais le milieu défensif du Stade rennais n’est pas à son premier coup d’essai.

En août 2011, après le match France-Chili, Yann M’Vila se fait « détrousser » par des prostituées. Puis, en avril dernier, il se met à dos le public du Stade de la route de Lorient en étant prêt à en venir aux mains avec des supporteurs rennais. A la fin de ce même mois, le joueur s’abonne à la rubrique faits-divers des journaux : il est interpellé à son domicile et est gardé à vue, suite à une plainte d’un mineur de 17 ans qui l’accuse de l’avoir frappé. Avant ses nouvelles frasques du week-end dernier, Yann M’Vila avait écopé à l’Euro d’un « rappel à l’ordre » de la part de la FFF. Force est de constater que cette sanction symbolique n’a pas été efficace.

Crédit photo : Stanislav Vedmid via Wikipédia, (cc).