Cumul des mandats : les députés socialistes ne respectent pas leur engagement

Cumul des mandats : les députés socialistes ne respectent pas leur engagement

18/10/2012 – 22h00
GUINGAMP (NOVOpress Breizh) – Les candidats PS aux législatives s’étaient engagés – sans attendre le vote d’une loi – à renoncer à cumuler leur mandat de député avec un mandat exécutif local. Un engagement manifestement difficile à tenir.

Au moment de leur investiture, les candidats désignés par le PS pour les élections législatives avaient signé un engagement révolutionnaire. Il s’agissait d’anticiper sur la future loi mettant un terme – total ou partiel – au cumul des mandats. Les députés socialistes – anciens ou nouveaux – devaient cesser le cumul entre leur mandat de parlementaire et un exécutif local – y compris les structures intercommunales -,  trois mois après leur élection, en application d’une réforme des statuts du PS adoptée en 2010.

Or, au 1er octobre, seule une poignée de députés socialistes est passée à l’acte. Parmi les bons élèves un Breton, Jean-Pierre Le Roch, maire de Pontivy et président de la communauté de communes. « Il existe une attente très forte au sein de la population. Lors de la campagne, à chacune des réunions publiques que j’ai tenues dans les 53 communes de ma circonscription, j’ai été interrogé sur le cumul des mandats », explique-t-il.

En réalité, nombre d’élus socialistes affirment attendre la loi sur le non cumul des mandats « afin que tout le monde soit logé à la même enseigne », selon les mots d’Annie Le Houerou, député-maire de Guingamp (Le Monde, 15/09/12).

Le chef de l’Etat semble bouger sur ce dossier puisqu’il a annoncé, lors des Etats généraux de la démocratie territoriale (vendredi 5 octobre 2012) une loi d’interdiction « au printemps 2013 ». Mais d’ici là, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts.

Crédit photo : Crédit photo : Pol, via Wikipedia (cc)