[Lu sur le Net] Le laboratoire Kaspersky va développer son propre système d’exploitation

[Lu sur le net] Le laboratoire Kaspersky va développer son propre système d’exploitation

18/10/2012 — 19h30
MOSCOU (via La voix de la Russie) — Le fabricant d’un des plus populaires programmes antivirus serait en train d’élaborer un système d’exploitation informatique spécialisé, destiné à la protection des sites industriels stratégiques. Il ne s’agit pas d’un nouveau concurrent de Windows, Chrome et MacOS. Cette décision a été évoquée par Kaspersky lors de la conférence Telecom World 2012 à Dubaï.

Kaspersky Lab, l’une des meilleures sociétés russes, spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information, a décidé d’élargir son champ d’activité. Le nouveau projet, sur lequel elle travaille actuellement est l’élaboration d’un nouveau système d’exploitation, a annoncé son fondateur Evgueny Kaspersky.

(…)

Le patron de Kaspersky Lab, Evgueny Kaspersky, a annoncé que sa société travaille actuellement sur l’élaboration « d’un système d’exploitation sécurisé, conçu pour les sites d’information clés ». Ce système d’exploitation ne sera pas connecté aux réseaux externes et ne permettra pas l’exécution des codes arbitraires. Il s’agit avant tout des virus. Kaspersky site les exemples du célèbre ver informatique Stuxnet, qui a mis hors service les ordinateurs nucléaires iraniens et qui obtenait les informations depuis des ordinateurs protégés, mais aussi des programmes Flame et Gauss, destinés à l’espionnage informatique. Le nouveau système d’exploitation devrait protéger les sites industriels et autres systèmes vitaux de ce type de menaces. Compte tenu de l’expérience de la firme Kaspersky Lab et sa réussite fulgurante sur le marché des systèmes de protection informatique, le nouveau produit sera très demandé comme l’indique le directeur du développement de la société informatique russe 1C-Bitrix Alexeï Sidorenko.

(…)

Evgueny Kaspersky n’a pas donné plus de détails sur le projet et ni un calendrier de sa réalisation, et cela peut se comprendre. Les spécialistes capables de développer des systèmes d’exploitation aussi complexes sont peu nombreux et le projet en soi reste secret. Lorsqu’il s’agit de la sécurité, il faut réfléchir à tous les détails.