Interview d’un soi-disant repenti de « l’Ultra droite radicale » : Fdesouche répond au Midi Libre

Interview d’un soi-disant repenti de « l’Ultra droite radicale » : Fdesouche répond au Midi Libre

17/10/2012 – 18h45
PARIS (NOVOpress via Fdesouche.com) — Il y a une dizaine de jours, le Midi Libre publiait sur une même page l’interview d’un soi-disant repenti de « l’Ultra droite radicale » “proche du Bloc Identitaire”, suivie sans la moindre séparation d’un article sur le site Fdesouche. Il laissait ainsi supposer à ses lecteurs que le repenti en question était un membre de l’équipe de www.fdesouche.com. L’identité de l’auteure de l’article (Nathalie Balsan-Duverneuil) avait été masquée peu de temps après par le Midi Libre : ses sympathies politiques envers l’extrême-gauche ouvertement affichées sur Internet posant sans doute la question de l’objectivité de son propos et de sa déontologie de militante journaliste.


Fdesouche avait alors immédiatement réagi et le Midi Libre supprimait quelques heures plus tard la partie les concernant.

Nathalie Balsan-Duverneuil, qui se targue d’être docteur en philosophie, devrait s’interroger sur les raisons sociétales qui font depuis 7 ans d’un petit site amateur, sans moyens, (…) le 1er blog politique français.

Dans une démocratie normale, suite à un aussi flagrant délit de désinformation, le directeur de la rédaction du Midi Libre aurait pris sa plume pour présenter ses excuses et aurait sanctionné sa journaliste. Loin s’en faut, le Midi Libre revient aujourd’hui à la charge, les accusant en vrac d’être des manipulateurs, de poster de faux commentaires, de tricher sur facebook, d’être hébergés à l’étranger… et d’avoir de gros problèmes avec la justice.

Dans leur réponse au Midi Libre, les administrateurs de Fdesouche ont précisé “accepter de dialoguer avec les journalistes qui font leur métier avec déontologie, quelles que soient leurs opinions politiques. Ce n’est pas le cas de Nathalie Balsan-Duverneuil. Fdesouche.com est un site bien imparfait, qu’il est légitime de critiquer mais pour de bonnes raisons. Or, dans cet article du Midi-Libre, il ne s’agit que de l’addition de reproches techniques bidons, de déformations de la vérité et de sous-entendus à la petite semaine. (…) Nathalie Balsan-Duverneuil, qui se targue d’être docteur en philosophie, devrait s’interroger sur les raisons sociétales qui font depuis 7 ans d’un petit site amateur, sans moyens, imparfait, techniquement pas au point, pourchassé par la justice et hébergé à l’étranger, le 1er blog politique français. Là est la vraie question qui devrait interroger les esprits honnêtes. Tout le reste n’est que polémique dérisoire pour journaliste militant en manque d’inspiration.”

C’est dit !

Crédit photo : capture d’écran de www.midilibre.fr