L'ancien avocat d'Yvan Colonna assassiné en Corse

L’ancien avocat d’Yvan Colonna assassiné en Corse

Banderole exigeant la libération d’Yvan Colonna. Crédit photo : Baldeadly via Wikipédia (cc).

16/10/2012 — 18h30
AJACCIO (NOVOpress) — Antoine Sollacaro, avocat corse, qui défendait jusqu’au printemps dernier Yvan Colonna – reconnu coupable de l’assassinat du préfet Erignac –, a été tué par balles ce mardi matin à Ajaccio. Il était arrêté au voloant de sa Porsche dans une station-service; lorsque deux hommes à moto ont surgi et ont fait feu sur lui.

Antoine Sollacaro, 63 ans, avait été très proche des milieux nationalistes. Défenseurs de très nombreux militants au temps du FLNC uni, il s’était rangé ensuite du côté du Mouvement pour l’autonomie (MPA) et du FLNC, canal habituel d’Alain Orsoni après la déchirure, au début des années 90. Il s’était présenté sur l’une de ses listes en 1992, mais n’avait jamais intégré l’exécutif du MPA.

Antoine Sollacaro faisait partie des plus brillants avocats corses. Il faisait du droit des affaires, du pénal, avait un cabinet important à Ajaccio. Ces derniers temps, il continuait de défendre Alain Orsoni, devenu président du club de football l’AC Ajaccio, déjà visé par une tentative d’attentat, avant qu’un de ses proches soit visé également récemment.

Pour l’instant, on se sait pas s’il faut privilégier la piste du grand banditisme ou la piste politique. D’autant que le corps d’un autre militant nationaliste, Jean-Dominique Allegrini-Simonetti, a été retrouvé un peu plus d’une heure plus tôt, criblé de balles dans sa voiture à Aregno, un village de Haute-Corse situé à 60 km de Bastia. Cet homme de 51 ans était proche de l’ancien mouvement clandestin Armata Corsa (armée corse).