La scandaleuse histoire du rock

[Chronique] “La scandaleuse histoire du rock” de Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin

13/10/2012 – 14h00
SEATTLE (NOVOpress) – Sexe, drogue et rock’n’roll ? Oui, mais aussi vomi, sueur et sang !
Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin publient aux éditions Gründ La scandaleuse histoire du rock. Le livre fourmille d’anecdotes sur les grandeurs et petitesses du cirque rock. On y apprend la genèse du morceau (I can’t get no) Satisfaction des Rolling Stones et sa « critique teigneuse de la société de consommation » en 1965. Un groupe opposé à son ennemi de toujours, les Beatles, qui composent des chansons pop, tandis que le groupe de Jagger puise ses racines dans le blues et « cette musique noire qu’ils adorent », peut-on lire.

Les auteurs rappellent que l’un des plus grands classiques de l’histoire du rock, « Money (that’s what I want) » de Waylon Jennings dans les années 1950 aux Etats-Unis, est une ode à la cupidité, clamant : De l’argent ! Je veux de l’argent, dans la patrie du capitalisme sauvage. Le livre rappelle aussi comment la répression des Britanniques en Irlande du Nord a inspiré de nombreux groupes : U2, Simple Minds… Le sang encore et toujours, avec ces deux pages consacrées au destin tragique de Kurt Cobain, retrouvé mort le 5 avril 1994 à Seattle (Etats-Unis). Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin reviennent sur ces indices troublants, faisant penser que le chanteur de Come as you are a été assassiné. 487 pages passionnantes sur une musique qui n’a pas dit… sa dernière note.