L’élu régional socialiste, Naïma Charaï, nommé à la tête de l’Acsé

L’élu régional socialiste, Naïma Charaï, nommé à la tête de l’Acsé

11/10/2012 –16h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Suite à la proposition de François Lamy, ministre délégué en charge de la ville, la socialiste Naïma Charaï a été nommée à la tête du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé).

Née au Maroc, Naïma Charaï est arrivée en France à l’âge de 4 ans en 1976 suite à l’application de la loi sur le regroupement familial. Proche de l’aile gauche du parti socialiste (*), elle est élue conseillère régionale d’Aquitaine en 2004 où elle est chargée par Alain Rousset des questions de lutte contre les discriminations. En 2008, cette dernière déclarait au journal Libération : « Dans la constitution d’une liste, on est toujours la représentation de quelque chose. Effectivement, je suis une Arabe et ce que je trouve déplorable, c’est qu’on ne soit pas suffisamment » !

Elle succède à Salima Saa à la tête de cet établissement public qui dispose d’un budget de 350 millions d’euros, distribué en priorité dans les zones de forte immigration et dont le but est « d’améliorer chaque jour la vie des habitants des quartiers prioritaires ».

Dans son discours d’ouverture prononcé le mardi 09 Octobre, Naïma Charaï s’est engagé à « défendre les nombreux acquis professionnels de cet établissement public (…) qui finance plus de de 10 000 associations » !

(*) Naïma Charaï (à gauche sur la photo, avec Caroline Fourest) adhère au Parti socialiste en 2002, suite à la qualification de Jean-Marie le Pen au second tour des élections présidentielles : « J’ai pris conscience que l’engagement associatif était nécessaire, mais insuffisant. J’ai adhéré au PS pour que ça ne se reproduise pas ».

Crédit photo : DR.