Mariage homosexuel : une clause de conscience pour les maires ?

Mariage homosexuel : une clause de conscience pour les maires ?

11/10/2012 –12h00
PARIS (NOVOpress) –
A trois semaines de la présentation en Conseil des ministres du texte ouvrant aux homosexuels le droit au mariage, Le Collectif des maires pour l’enfance a annoncé mercredi avoir écrit aux « 155 000 maires et adjoints aux maires pour les inviter à signer l’appel des maires pour l’enfance ». « Nous leur demandons s’ils sont intéressés par une consultation des maires avant toute réforme sur la famille, s’ils sont pour ou contre le mariage homosexuel et s’ils sont demandeurs d’une clause de conscience qui leur permette de ne pas célébrer ces mariages », a expliqué le député-maire UMP de la Manche Philippe Gosselin.

« Un tel sujet de société doit être débattu au-delà de l’enceinte parlementaire. Nous demandons des Etats généraux », ajoute le député qui réclame aussi un référendum sur ce sujet. Pour le maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) Xavier Lemoine, « si cette loi devait passer, nous demandons qu’il y ait une clause de conscience pour les élus, comme cela existe pour les médecins pour l’IVG. Cette loi touche à l’intime de la conscience de chacun ».

Dans le même esprit, une pétition été lancée par le député-maire d’Orange, Jacques Bompard. Elle demande l’abandon de la loi et à défaut l’inscription d’un « droit de retrait » autorisant les élus à ne pas célébrer ces mariages. Cette pétition avait été signée mercredi en début d’après-midi par 1 248 élus. Le Collectif des maires pour l’enfance a été créé en 2006 pour obtenir que les maires soient consultés avant toute modification législative ou réglementaire dans le domaine de la politique familiale.

Crédit photo : Dominic Alves, via Flickr, (cc).