Le printemps arabe n’a été qu’une illusion ! L’Amérique doit se retirer ! – Edward Luttwak à “La Stampa”

Le printemps arabe n’a été qu’une illusion ! L’Amérique doit se retirer ! – Edward Luttwak à “La Stampa”

Image : Edward Luttwak sur un fond de manifestation musulmane. Crédit image : DR.

La Stampa a proposé récemment un entretien avec Edward Luttwak, historien et stratège américain. Ce belliciste à tous crins, ce “super-faucon”, qui avait été si souvent l’une des voix les plus dures parmi les exposants de l’intelligence stratégique américaine, dont le débat en Italie s’était fait l’écho, semble exprimer aujourd’hui la pensée rénovée d’une partie de l’établissement au sein de l’hegemon qui découvre de nouveaux rapports de force défavorables à Washington et décide un repli général. Mais quand ce repli aura-t-il lieu ? Metamag

Pour Edward Luttwak: “Nous devons nous retirer du monde musulman, en n’y laissant qu’une présence stratégique minimale pour gérer nos intérêts”. Selon Edward Luttwak, analyste auprès du “Center for Strategic and International Studies”, la vague protestataire de ces dernières semaines sanctionne la fin d’une illusion: “Les néocons ont imaginé que la démocratie arriverait au Moyen Orient dès l’élimination de Saddam et le Président Obama s’est également fourvoyé en croyant que le dialogue la ferait avancer. Du moins, pour le moment, la démocratie n’intéresse pas le monde musulman. Nous devons abandonner nos rêves et nous concentrer, avec réalisme, sur nos intérêts”.

Q.: Que va-t-il se passer dans les pays arabes?

EL: Une explosion généralisée portée par une idéologie anti-américaine et un ressentiment contre les Occidentaux.
[…]

Q.: Donc le “printemps arabe” n’a pas changé les choses ?

Il faut que, dans nos têtes, une chose soit bien claire: les manifestations et émeutes ne se sont pas déclenchées parce que les gouvernements en place étaient trop peu démocratiques mais parce qu’ils étaient trop laïques. La famille du Tunisien Mohamed Bouazizi, qui s’était immolé par le feu, a déclaré qu’il avait commis son geste parce qu’il s’était senti outragé quand un fonctionnaire de sexe féminin lui avait refusé une licence. Le problème était donc que Ben Ali avait octroyé trop de charges à des fonctionnaires féminins. […] Les musulmans ne s’intéressent pas à une démocratie qui légifère puisque les lois ont déjà été données par Dieu par le biais du Coran.
[…]

Q.: Pourquoi avons-nous manqué notre appui à ce “printemps” ?

Nous avons commis plusieurs erreurs: avoir envahi l’Irak, avoir cru au “printemps” et avoir aidé les opposants libyens à renverser Khadafi. Quand celui-ci favorisait des attentats et cherchait à se doter d’armes de destruction massive, alors, oui, il aurait été juste de frapper. Mais une fois qu’il y avait renoncé et qu’il s’occupait de ses propres affaires, il fallait le laisser tranquille à son poste.
[…]

Q.: Alors, aujourd’hui, que doivent faire les Etats-Unis ?

Parachever le retrait hors d’Afghanistan, éviter d’intervenir en Syrie

[…]

Source et article complet : Metamag.