Italie: face au déferlement de scandales, le « Peuple de la liberté » romain change de nom

Italie : face au déferlement de scandales, le « Peuple de la liberté » romain change de nom

08/10/12 – 10h00
ROME (NOVOpress)
– Totalement décrédibilisé par l’accumulation des scandales politico-financiers le parti de Silvio Berlusconi, le « Peuple de la liberté », a décidé de se rebaptiser «  Centrodestra Italiano » (Centre-droit italien) dans la perspective des prochaines élections régionales puis municipales.

Un simple changement de costume dont on peine à croire qu’il puisse véritablement tromper les électeurs qui aspirent à un véritable changement et non à un simple « on prend les mêmes et on recommence sous une autre étiquette ».

Un subterfuge qui a notamment suscité l’ironie du mouvement Casapound, lui aussi en lice pour les prochaines élections.

« A Rome, pas de liste du PDL ? Et alors, où est la nouvelle ? Les visages sont toujours les mêmes. Et, comme le disent les gens dans la rue et les cafés, “ils” n’ont pas besoin d’un nouveau costume, mais d’une cagoule pour cacher leurs visage. Cette piteuse tentative cosmétique est la preuve de l’échec complet d’un projet politique et d’une classe dirigeante.» a notamment déclaré Alberto « Zippo » Palladino, candidat de Casapound Italia pour le 4ème arrondissement de Rome.

« Les électeurs du centre droit, a ajouté Palladino, doivent maintenant décider s’il y a lieu de croire à cette opération de blanchiment sous les couleurs de pseudo-listes civiles, suite à la déroute générale des différents “barons” du PDL ou si d’autres chemins sont possibles. Ces chemins, ce ne sont certainement pas ceux de la gauche, l’opposition étant symétrique à la majorité et ayant contribué elle-aussi à la propagation de l’immoralité et de l’inertie politique sur toutes les questions fondamentales qui touchent les citoyens. Ce ne sont pas non plus les chemins des marionnettes de la pseudo “anti-politique”, qui, dépourvus de colonne vertébrale et de racines, disparaîtront dès la fin du spectacle. Qui ne veut pas se faire le complices de tout cela n’a qu’un choix : Casapound Italie, le seul vote utile ! ».