Filip Dewinter lance le "Crime mapping" à Anvers

Filip Dewinter lance le “Crime mapping” à Anvers

07/10/2012 — 12h30
Anvers (via le site de Lionel Baland) — Avant-hier, vendredi 5 octobre 2012, le Vlaams Belang a présenté lors d’une conférence de presse (photo ci-dessus) le Crimimonitor. Il s’agit d’une application pour smartphone qui fait ce que la municipalité d’Anvers ne fait pas : communiquer objectivement et ouvertement à propos de la délinquance. Grâce à cette initiative, le Vlaams Belang introduit ainsi le “Crime mapping” : la cartographie des délits au travers d’un système d’information géographique.

Voir le site (néerlandophone) : www.crimimonitor.be

Les personnes qui ont été victime d’un délit et porté plainte auprès de la police peuvent introduire le numéro du procès-verbal au sein du site Internet. L’endroit où le délit a eu lieu est indiqué sur un plan de la ville. Le site Internet dispose de filtres qui permettent d’analyser les données (par district, par rue, par type de délit).

Ce système est déjà utilisé au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada.

Grâce à Crimimonitor, des informations seront disponibles, ce qui n’est pas le cas en ce moment car les autorités, tant à Anvers que dans le reste du pays, communiquent peu à propos de la délinquance. De plus, celle-ci est minimisée.

Crédit photo : DR