Narbonne : une « Vague » migratoire à 74 000 euros

Narbonne : une « Vague » migratoire à 74.000 euros

04/10/2012 – 10h00
NARBONNE (NOVOpress) –  Sous prétexte d’honorer la mémoire des pieds noirs et harkis chassés d’Algérie par le FLN en 1962, la mairie de Narbonne (Aude) veut ériger une stèle afin de « célébrer l’apport positif des peuples et civilisations qui ont accosté sur nos rivages », peut-on lire dans Narbonne ma ville, la revue de la mairie socialiste.

L’initiative devrait coûter aux Narbonnais, selon certaines indiscrétions, 74.000 euros. Elle permet à l’équipe de Jacques Bascou, le maire de la commune, d’axer sa communication sur un discours politique pro-immigration extra-européenne. S’emportant contre le « thème de l’identité » parfois « manipulé de manière biaisée et dangereuse », l’équipe municipale veut valoriser « l’apport positif de tous les peuples et civilisations qui se sont ancrés sur notre rivage ».

La sculpture s’appellera « La Vague » (migratoire ?), faisant référence « au vent qui emporte sur leurs bateaux des hommes et des femmes, qui, pour des raisons diverses, ont quitté leur terre natale ». Une œuvre dédiée aux « vagues d’immigration successives ». Pas sûr que les vagues déferlantes de l’immigration maghrébine depuis 60 ans, soient aussi enrichissantes que celles qui ont fondé Narbonne, la première colonie romaine en Gaule [photo de la voie Domitia ci-dessous, crédit photo : dvdbramhall via Flickr (cc)].

Narbonne : une « Vague » migratoire à 74 000 euros