Kiosque Courtois - Logo

Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Le samedi, une revue de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio du Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de la colonne de droite des articles. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.

FRANCE

Quatre mois après son élection, Hollande est au plus bas dans les sondages

La Hollandie ne fait déjà plus recette. Selon un sondage IFOP, la cote de popularité du président a chuté de 11 points depuis le mois dernier, tout comme celle de son Premier ministre. Avec seulement 41 % d’intentions favorables, c’est le résultat le plus bas pour un président en exercice depuis quatre mois. A titre de comparaison, à la même époque, Nicolas Sarkozy atteignait une popularité de 61 %. Ce ne sont pas les historiques saignées fiscales que vient d’annoncer le gouvernement – du jamais vu selon les économistes – ou encore le franchissement du seuil des trois millions de chômeurs, qui seront de nature à inverser cette tendance. Ainsi, 53 % de nos compatriotes prévoient une dégradation de leur pouvoir d’achat au cours des trois prochains mois, soit une hausse de sept points en un mois et de dix‑sept points depuis mai. La nouvelle déferlante migratoire préparée par le ministre Valls ne devrait pas non plus réconcilier les Français avec le pouvoir socialiste.
Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

 

Lors de l’Université d’été du Front national à La Baule, Marine Le Pen est passée à l’offensive

Incontestablement, Marine Le Pen est rentrée de vacances… Lors de cette université d’été, la présidente du Front national est apparue comme le véritable chef de l’opposition. Alors que l’UMPS s’apprête à voter le traité européen avec un bel unanimisme, Marine Le Pen a rappelé que le Front national a toujours dénoncé la soumission criminelle des gouvernements français successifs aux diktats de l’Europe de Bruxelles.

Ainsi de ce fameux traité, signé par Nicolas Sarkozy, que François Hollande avait promis-juré de renégocier, et qu’il demande maintenant au Parlement de ratifier sans aucune modification… La chancelière allemande Angela Merkel considère l’engagement de Sarkozy comme celui de la France : elle a donc pressé Hollande d’obtempérer, ce que ce dernier a fait sans barguigner. Or, selon un récent sondage pour le Figaro, 64 % des Français rejettent ce traité.

Avec les exemples grec, espagnol ou encore portugais sous les yeux, l’opinion publique a semble-t-il pris conscience du fait que les contraintes qu’il impose à notre pays nous conduisent au chaos Le contrôle total de nos finances en amont et en aval par l’Union européenne, signe la perte de notre dernier créneau de souveraineté. Le traité européen livre le peuple français au bon vouloir des technocrates non élus de Bruxelles.

L’islam était également au menu de cette université d’été… Une vidéo crapoteuse qui montre Mahomet sous un jour peu ragoûtant, ou encore d’indigentes caricatures publiées par un indigent journal satirique français, et voilà de nouveau le monde musulman en pleine effervescence. Ce fut en effet l’un des sujets de réflexion des militants réunis à la Baule

Pour Marine Le Pen, la seule solution face aux menaces intégristes, c’est la fermeté. La présidente du Front national a condamné le laxisme des gouvernements passés. Je la cite : « Je mets à la porte tous les intégristes étrangers. Tous !… Plus de financement direct ou indirect des mosquées, plus de financement étranger. »

Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Marine Le Pen à La Baule

Dans la foulée, Marine Le Pen a proposé d’interdire le voile islamique dans l’espace public, mais aussi, et ce fut une surprise, la kippa. De son côté, Jean‑Marie Le Pen en a remis une couche, déclarant, je cite : « Deux cents millions de musulmans à nos portes, au sud de la Méditerranée, c’est une menace sérieuse »… Le fondateur et président d’honneur du mouvement s’est également taillé un franc succès en proposant l’application strict du droit du sang, dénonçant le fait qu’un enfant né sur le sol français de parents étrangers obtienne automatiquement, et la plupart du temps sans même le savoir, la nationalité française à sa majorité civile.

Pour Marine Le Pen, Hollande et Sarkozy sortent du même tonneau. Marine Le Pen juge que, sur les grands sujets qui intéressent vraiment la vie quotidienne des Français (donc hors « mariage » des homosexuels et autres diverticules sociétaux), il n’y a pas de différence entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Que ce soit en ce qui concerne la lutte contre l’islamisme, l’immigration, le droit de vote des étrangers, l’Europe, l’applatissement devant les diktats des marchés, etc.

Ou encore sur le sujet ultrasensible du fonds qatari pour les banlieues françaises de l’immigration. Ce fonds qatari, destiné en effet aux banlieues ethniques, sera abondé par l’Etat mais aussi par le très entreprenant émirat du golfe arabo-persique, à hauteur de 150 millions d’euros. On se rappelle le fastueux accueil de l’émir qatari par Nicolas Sarkozy. On se souvient aussi, entre autre, du rachat médiatisé du Paris‑Saint‑Germain par un fonds d’investissement qatari. De ce côté‑là, l’élection de François Hollande n’aura strictement rien changé.

Marine Le Pen a violemment dénoncé la démission du gouvernement. « Arnaud Montebourg (photo) démontre que notre pays est bel et bien à vendre aux monarchies pétrolières qui soutiennent par ailleurs, partout dans le monde, l’islamisme radical et le djihadisme ». Ce projet était déjà à l’étude sous Nicolas Sarkozy, mais sa signature avait été retardée
Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Le recours à une puissance financière étrangère pour régler des problèmes purement internes est un nouveau signe de la perte de souveraineté de la France. Marine Le Pen a souligné le soutien qu’apporte le Qatar à des associations islamistes comme les Frères Musulmans. La présence sur notre territoire de prédicateurs islamistes qui viennent prêcher le djihad devrait alerter une opinion publique passablement endormie sur le sujet. En outre, la création d’un autre fonds est prévue. Doté d’une puissance de frappe de plus de 750 millions d’euros, soit cinq fois l’actuel, il sera destiné à faciliter la prise de contrôle de l’Emirat dans les entreprises françaises, moyennes ou grandes.

 

La presse officielle toujours plus subventionnée

50 % des subventions à la presse bénéficient à neuf organes de presse. C’est le constat de l’Observatoire des subventions, qui a épluché les aides directes à la presse pour 2010. En tête vient Le Parisien/Aujourd’hui en France avec 20 millions d’euros, suivi du Monde avec 17 millions, de Libération, 14 millions, du Figaro ou encore de Ouest‑France.
Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

L’Humanité, la feuille de chou du subclaquant PC « F », émarge pour sa part à 5 millions d’euros… Le budget 2012 prévoit près de 300 millions d’euros d’aides directes à la presse. Toutefois, grâce aux différents mécanismes s’ajoutant aux subventions directes (abonnements massifs d’administrations, subvention des tarifs postaux, subvention à la distribution, niches fiscales et sociales…), c’est près d’un milliard d’euros que la presse reçoit chaque année.

Au total, ces aides représentent près de 20 % de son chiffre d’affaires : un record mondial ! La presse quotidienne perd régulièrement des lecteurs : elle est incapable de vivre sans subventions publiques, ni publicité. En étant dépendante de l’Etat et des centrales de publicité, la presse conforte sa médiocrité et son politiquement correct. Tout l’inverse de Radio Courtoisie qui, au contraire, vit de l’enthousiasme de ses auditeurs…

 

MONDE

Naples : développement du localisme par la mise en place d’une monnaie locale

Le maire de Naples a décidé de mettre en place une monnaie locale : le « Napo ». Une initiative qui mérite d’être soulignée, tant elle représente un espoir pour le localisme en milieu urbain. La création d’un tel dispositif a pour but de relancer l’économie de la ville. Face à la prolifération des grandes surfaces en périphérie et à la diminution sensible du nombre de commerçants intra‑muros, les promoteurs de cette nouvelle monnaie entendent inciter les Napolitains à acheter chez eux. Ainsi, en consommant des produits et des services via les « Napos », les Napolitains bénéficieront d’un rabais de 10 %. Ce système permettra également de lutter contre le blanchiment d’argent, pratique courante dans cette région d’Italie. Si les critiques fusent sur la mise en concurrence d’une telle monnaie avec l’euro, les commerçants et les habitants de Naples n’en ont cure : ils ont d’ores et déjà adopté le « Napo » dans leurs échanges quotidiens.

La Russie met à la porte l’ « Agence américaine pour le développement international »

Le premier octobre, l’USAID, agence des Etats‑Unis pour le développement international devra avoir cessé ses activités en Russie.
Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit
C’est ce qu’a déclaré la semaine dernière le porte‑parole du ministère russe des affaires étrangères. Le secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton, était déjà avertie de cette décision. La Russie considère en effet que l’USAID a tenté, je cite : « d’influencer le processus politique, les institutions de la société civile, et les élections aux différents niveaux, à travers la distribution de prêts. » Au‑delà de ses missions humanitaires ou de promotion de la démocratie et malgré son indépendance revendiquée, l’Agence a depuis toujours la réputation d’être un outil d’influence, au service des intérêts des Etats‑Unis.

La Suisse achèterait massivement de la dette des pays réputés « sûrs » de la zone euro

C’est l’agence de notation Standards and Poor’s qui révèle cette information : les conditions extrêmement favorables que connaissent aujourd’hui plusieurs pays de la zone euro, dont la France, sur les marchés financiers devraient beaucoup à la Suisse. Au cours du premier semestre de l’année, la Banque nationale suisse aurait en effet acheté pour 80 milliards d’euros d’obligations d’Etat des pays réputés « sûrs » de la zone euro. But de l’opération : éviter l’envolée du taux de change franc suisse/euro, afin de protéger la compétitivité suisse. La supposée solidité financière de la France est en quelque sorte assise sur une bulle prête à se dégonfler à tout moment ! Naguère financé par les banques allemandes et la Bundesbank, l’Etat espagnol se dirige à moyen terme tout droit vers la banqueroute : un chemin que la France souhaiterait ne pas suivre…

Vives tensions sino‑japonaises en mer de Chine

Kiosque Courtois du samedi 29/9/2012 – L’actualité de la semaine en écrit
La décision du gouvernement japonais de racheter les îles Senkaku à leur propriétaire privé suscite la colère de Pékin. Ces îles sont administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine populaire depuis 1971. Les autorités chinoises ont dépêché sur place une dizaine de bâtiments de surveillance. Des menaces de rétorsions économiques et de mise à l’index des produits japonais ont été véhiculées via Internet et dans la presse chinoise. Des manifestations violentes accompagnées de pillages se sont produites sur le territoire. Les biens et les personnes originaires de l’archipel sont menacés et de grandes entreprises japonaises priées de quitter le territoire.

« Les musulmans sont‑ils utiles à l’humanité ?»

C’est la question posée par le journal algérien Algerie‑focus.com, qui regrette que la réponse soit négative. Dans une tribune sans concession, le média s’interroge sur l’apport des musulmans au progrès de l’humanité depuis plusieurs siècles, et fait le constat qu’il est quasi-nul. Il critique l’inaction de l’immense masse des musulmans « modérés », face aux fanatiques qui s’expriment en leur nom. Une passivité qui relève, selon lui, de la complicité coupable.

Benoît XVI demande aux évêques français de défendre la vie et la famille

Recevant trente évêques français au Vatican vendredi avant-dernier, le pape Benoît XVI a estimé que la famille était « menacée ». Pour le chef de l’Eglise catholique, c’est  « une conception défectueuse de la nature humaine » qui conduit le gouvernement français à préparer l’ouverture du mariage aux couples homosexuels. Le pape souhaite clairement que certains évêques français sortent de leur réserve. Il a expliqué à l’attention des plus « progressistes » d’entre eux — qui pourraient tendre à confondre opposition au mariage des homosexuels et homophobie — que : « défendre la vie et la famille dans la société n’est en rien rétrograde, mais plutôt prophétique ».