[Tribune libre] Facebook : les petits plaisirs de la vie

[Tribune libre] Facebook : les petits plaisirs de la vie

Note de Novopress : il semblerait que la faille de sécurité que la presse s’est empressée de signaler soit un vaste bobard. Facebook, qui a effectué un démenti, est entendu aujourd’hui par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), suite à une injonction de Bercy.

Le bug de Facebook, quel régal ! Vraiment. Voir le visage décomposé des gens à qui l’on annonce la nouvelle de la révélation impromptue et aléatoire des messages privés du « réseau social ». Les petits rires crispés et les blagounettes qui sonnent faux : « Heureusement que j’ai rien à me reprocher, n’est-ce pas chérie ? Au fait, tu disais que ce sont les messages de quelle période qui apparaissent en public ? »

Les grincements de dents, les tablées qui se vident en urgence, les désespérés à la recherche d’une connexion wi-fi immédiate, le cliquetis fébrile et frénétique des claviers de cellulaires.

Une faille informatique et c’est toute la société du mensonge, de l’adultère, de l’hypocrisie, de la tricherie et de la tartufferie qui tremble sur ses fondations… Que du bonheur…

Amoyquechault