Crise syrienne : nouveaux progrès militaires à l’est d’Alep

Crise syrienne : nouveaux progrès militaires à l’est d’Alep

Crédit photo : Sana
25/09/2012 – 04h00
ALEP (via Infosyrie.fr) — Dimanche, l’armée a continué de progresser à Alep. Deux quartiers situés à l’extrémité est de la ville, la zone industrielle d’al-Arqoub et Cheikh Bakr, ont pratiquement été nettoyés. Ces avancées s’inscrivent dans le cadre de l’opération « Alep de l’Est », lancée semble-t-il le week-end dernier par les troupes gouvernementales.

Le quartier Soulayman al-Halabi, à l’est du centre-ville et de Midane, a lui aussi été reconquis selon des sources militaires. Mais selon l’AFP des combats se poursuivaient dimanche sur l’artère principale de Souleimane al-Halabi, les soldats devant débusquer les snipers. « Au moins 80% des gens à Souleimane al-Halabi sont partis » a confié au correspondant de l’AFP, un habitant, Salah, qui précise que les combats dans son quartier ont débuté vendredi. Sana dans son édition du 24 septembre reprend l’information sur le nettoyage du quartier, mais parle plus particulièrement du secteur de la mosquée du Coran et de l’école Ali Naser Agha.

À al-Arqoub, selon l’agence Sana, un franc-tireur a été abattu et l’institut agricole « purifié » ; et deux voitures dotées de mitrailleuses Douchka ont été détruites dans le secteur voisin de Khazzam.

Les quartiers qui posent toujours « problème » sont, à l’est, ceux de Hanano, Sakhour ; au centre Merjeh, Bab al-Nasr et Sabaa Bahrat (juste en-dessous de Bab al-Nasr) ; au nord Boustane al-Bacha et Baaïdine (limite nord-est de la vile) ; au sud Soukhari.

À Sabaa Baharat, les combats étaient vifs et un pompier qui travaillait à éteindre l’incendie d’un bâtiment public a tété tué par des tirs. À Merjeh, selon Sana, un groupe d’insurgés a été attaqué par l’armée près de l’école de Sinaa, et des dizaines d’entre eux auraient été tués. À Hanano, toujours selon Sana, un autre groupe armé a été décimé près de la mosquée d’Urwa al-Baqiri. À Boustane al-Bacha, des rebelles ont été tués à proximité de la zone d’al-Icharat. À Baaïdine, un groupe a été décimé. À Soukhari, plusieurs activistes ont été tués près de la sallle Mahabba. D’autres encore ont été abattus au rond-point ou échangeur de Jandoul, situé sur le périphérique nord de la ville.

Dans les environs de la ville, Sana fait état d’accrochages à Qobtane al-Jabel (périphérie sud d’Alep), Byanoun (dix kilomètres au nord d’Alep, le long de la route vers la Turquie) et Kafr Naha (5 ou 6 kilomètres de la sortie ouest d’Alep). Ainsi qu’à Daret Izzah (une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alep et à une dizaine de la frontière turque).

Dans la région ouest du gouvernorat d’Alep, les combats se poursuivent vers Antareb (ou al-Attareb, une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alep) où depuis 48 heures les rebelles venus de la région d’Idleb tentent de faire la jonction avec des groupes positionnés à l’ouest d’Alep. Sana parle du succès d’une opération menée contre une concentration ennemie, et d’un pick-up rebelle détruit. De son côté, un commandant rebelle prétend avoir détruit au sol deux appareils de combat sur un aérodrome situé à Orm (ou Oram, près d’Antareb). Sana parle aussi d’opérations à Orm, affirmant que des dizaines d’activistes y ont été tués. Selon une autre source opposante, un avion aurait touché le lieu d’une réunion de rebelles à Byanoun, un village situé un peu au nord de Hreytane et d’Anadan, sur la route de la Turquie : selon des villageois, tous les participants auraient été tués. Bref, l’armée frappe la rébellion tous azimuts autour d’Alep.

Lire la suite sur infosyrie.fr