Nouvelles caricatures anticatholiques avec Ainsi soient-ils

Nouvelles caricatures anticatholiques avec Ainsi soient-ils

23/09/2012 – 18h40
PARIS (NOVOpress) – Alors que le film critique sur l’islam, L’innocence des musulmans et les caricatures de Charlie Hebdo font couler beaucoup d’encre et de sang pour savoir s’il est permis de tourner en dérision les musulmans, les catholiques, eux, sont attaqués régulièrement dans les médias.

Dernier exemple en date, cette fois, avec une affiche présente un peu partout dans les villes de l’Hexagone. Elle annonce, Ainsi soient-ils, un téléfilm diffusé prochainement sur Arte. On peut y voir un prêtre portant un missel avec une liasse de billets. Traduction : l’Eglise est riche et corrompue. On imagine le scandale d’une telle image avec des billets de banque dépassant d’un coran dans les mains d’un imam…
Nouvelles caricatures anticatholiques avec Ainsi soient-ils

Cette dérision dirigée contre les chrétiens sonne faux quand on sait qu’un prêtre et un évêque gagnent en moyenne 920 euros par mois. Du 11 octobre au 1er novembre, Arte diffusera cette série mettant en scène cinq jeunes candidats à la prêtrise au séminaire des Capucins à Paris, peuplée parfois de nonnettes pimpantes. La chaîne franco-allemande promet une « immersion inédite dans les couloirs de l’Eglise ». Beaucoup de poncifs donc qui ne correspondent pas à la réalité. On y voit Michel Duchaussoy en président de la Conférence des évêques, menant grand train dans son rutilant palais épiscopal. Véritable prince de l’Église accueillant ses collaborateurs en peignoir de soie devant un petit-déjeuner copieux ou festoyant dans un superbe restaurant aux côtés de religieuses très sexy. Des caricatures qui, elles, passeront comme une lettre à la poste.