"Fête des peuples européens" dans le Val d'Aoste : vers une université de formation des jeunes militants européens

“Fête des peuples européens” dans le Val d’Aoste : vers une université de formation des jeunes militants européens

20/09/2012 – 10h00
COGNE (NOVOpress) — Répondant à l’invitation de Mario Borghezio, eurodéputé de la Lega Nord, une délégation identitaire composée de militants Niçois et Lyonnais et emmenée par Benoît Vardon-Raybaud a participé à la première édition de la “Fête des peuples européens” organisée à Cogne, dans le Val d’Aoste.

Ce rendez-vous a démarré de façon symbolique le samedi soir autour d’un grand feu de camp, accompagné par le son des cornemuses, où l’élu de la Lega Nord a appelé les peuples européens à retrouver leur liberté face aux menaces que sont le centralisme, la mondialisation ou l’immigration de masse.

"Fête des peuples européens" dans le Val d'Aoste : vers une université de formation des jeunes militants européensLe lendemain, à la tribune, c’est devant près de 150 personnes que se sont exprimés des responsables politiques de différents mouvements, tous engagés dans une lutte identitaire au service de leur peuple : Mario Borghezio (eurodéputé de la Lega Nord), Benoît Vardon-Raybaud (Nissa Rebela – identitaires), Philip Claeys (eurodéputé du Vlaams Belang flamand), Massimiliano Bastoni (conseiller municipal de Milan, Lega Nord), et Enrique Ravello (Plataforma per Catalunya).

L’ensemble des orateurs ont notamment mis en avant leur même vision de l’Europe, une vision identitaire de l’Europe des peuples, en opposition évidente avec la fausse Europe de Bruxelles, celle des banquiers et des technocrates.

Une table ronde a ensuite été organisée entre les représentants des mouvements européens, durant laquelle plusieurs actions ont été envisagées afin de créer une synergie entre les différentes forces identitaires en Europe. Parmi celles-ci, la plus enthousiasmante semble être le lancement d’une université permanente et itinérante dédiée à la formation des jeunes cadres et rassemblant des militants Flamands, Padans, Catalans et Français. Un groupe de travail dédié à l’organisation d’une première rencontre a été mis en place. L’idée-force de ce projet est de voir émerger à l’échelle européenne une génération de responsables ayant développé entre eux une vraie camaraderie, en se côtoyant régulièrement, et acquis les mêmes réflexes (sur le plan pratique comme idéologique), en se formant ensemble.

Cette première édition de la “fête des peuples européens” pourrait donc être le point de départ d’une collaboration plus étroite entre les différents mouvements identitaires. Le prochain rendez-vous entre les différentes formations se tiendra à Orange les 3 et 4 novembre dans le cadre de la Convention Identitaire.