Caroline Fourest invitée par le Bloc Identitaire après avoir été éjectée de la Fête de l’Huma

Caroline Fourest (à 0 min 45) manifestant contre la liberté d’expression des Assises sur l’islamisation de l’Europe organisées par le Bloc Identitaire. À la fête de l’Huma l’arroseuse a été arrosée ! Les identitaires ne paraissent pas rancuniers !
[Mise à jour : depuis la publication de cet article par Novopress, l’AFP s’est mise à obliger à aller voir la vidéo sur Dailymotion .]

17/09/2012 – 13h00
PARIS (NOVOpress) –
Dés hier, dimanche, le Bloc identitaire a écrit à Caroline Fourest (photo) pour l’inviter à s’exprimer à la Convention Identitaire qui aura lieu à Orange les 3 et 4 novembre. Samedi, Caroline Fourest avait été éjectée de la fête de l’Humanité par des islamistes alors qu’elle devait participer à un débat sur… “Comment combattre le FN”.

Huée, menacée, avant même d’avoir pu s’exprimer, elle a du être évacuée rapidement. Elle indique que les organisateurs devant le danger n’ont même pas accédé à sa demande “de pouvoir parler depuis l’arrière de la tente où se tenait le “débat”, sans me montrer. Au moins pour répondre — par micro interposé — aux slogans dégueulasses que j’entendais (“Fourest-raciste-dégage”!)”.
Les islamistes l’accusaient d’être «la porte-parole de l’islamophobie de gauche».

Le Bloc Identitaire s’interroge “S’il est permis de se poser des questions sur l’étrange apathie du service d’ordre communiste qui a laissé une quarantaine d’islamistes et de racailles imposer leur loi dans l’enceinte de la fête, plus important encore est de s’interroger sur l’évolution d’un parti qui, à force de “diversité” et de “vivre-ensemble”, n’a plus rien à voir avec le parti des travailleurs qu’il fut il y a un demi-siècle.”

La célèbre journaliste et essayiste qu’est Caroline Fourest, pourfendeuse de l’“extrême-droite” et chouchou des grand médias, est invitée par le Bloc en ces temes :

“Au delà des profondes divergences qui nous séparent de Caroline Fourest, nous proposons à celle-ci de participer à la Convention identitaire d’Orange. Elle pourra s’y exprimer à sa guise, sans crainte de devoir s’enfuir, sans autre souci que de se confronter en direct à d’autres idées, d’autres conceptions.

C’est dans ce sens que le Bloc Identitaire écrit dès aujourd’hui à Caroline Fourest pour lui faire cette proposition et étudier avec elle les conditions concrètes de ce débat.”

Publié le