Une photo récente – et parlante – qui montre quel genre de démocrates l’armée syrienne affronte quotidiennement…

Syrie : bulletin militaire des 13 & 14 septembre

14/09/2012 – 16h00
ALEP (via Infosyrie.fr) — Point de situation des dernières 48 heures, réalisé par Infosyrie.fr

Photo en une : Une image récente – et parlante – qui montre quel genre de démocrates l’armée syrienne affronte quotidiennement… Crédit : DR.

Alep

À signaler jeudi 13 septembre, une attaque en force des rebelles contre le quartier (central) d’al-Midane, qui a déclenché l’exode précipité de nombreux habitants : plusieurs civils ont été abattus par des snipers et certain disent que le quartier s’est à présent vidé des trois-quarts de ses habitants. Significativement, l’église orthodoxe Sourp Krikor Loudssarovitch a été spécifiquement visée par la rébellion. L’AFP, qui cite le témoignage d’habitants, précise que la lutte serait particulièrement vive autour de deux postes de police abandonnés. Plus d’informations sur www.armenews.com

Selon l’AFP répétant l’OSDH, au moins 11 personnes ont été tuées dans un raid aérien d’un hélicoptère qui a frappé un carrefour dans le quartier de Tariq al-Bab dans l’est de la métropole du nord. L’ONG n’a pas précisé si les victimes étaient des civils ou des rebelles mais a diffusé une vidéo où apparaissent des corps, la plupart ensanglantés et certains carbonisés, placés dans des pick-up ou sur le trottoir. Le fait que les corps soient placés sur les pick-up de la rébellion incite à penser pour des combattants tués. Les Comités locaux de coordination (LCC), l’un des groupes animant la contestation sur le terrain, ont indiqué que l’armée bombardait en outre violemment à l’artillerie le quartier sud de Ferdous.

Dans son édition du 14 septembre, Sana recense les faits militaires suivants pour ces dernières 24 heures :
– des opérations dans les quartiers de Boustan al-Pacha (nord) et al-Jabiryeh : plusieurs véhicules armés détruits, de dizaines d’activistes mis hors de combat ;
-une opération de nettoyage autour de l’hôpital du quartier d’al-Midane : de nombreux activistes tués, dont un sniper libyen.
-Des combats dans le quartier (est) de Hanano ; plusieurs activistes « liquidés » et deux de leurs véhicules détruits près de l’école Mustafa Mer’i.

Dans la province d’Alep, au moins quatre « civils » ont été tués dans un bombardement de la région de Karam al-Jabal, toujours selon l’OSDH. Et 15 autres personnes auraient péri dans la région d’al-Bab, frontalière avec la Turquie, au nord-est d’Alep et occupée par les miliciens, dans un bombardement héliporté des forces gouvernementales. Là encore le statut des victimes est flou.

Un résistant syrien comme Laurent Fabius les affectionne

Un résistant syrien comme Laurent Fabius les affectionne. Crédit : DR.

Sana rend compte aussi d’opérations dans la région nord d’Alep : à Qasr al-Azm sur la route d’al-Bab (une trentaine de kilomètres au nord-est d’Alep), six « auto-mitrailleuses » ASL ont été détruites et leurs équipages anéantis. Où il se confirme que les rebelles ont bien du mal à faire parvenir des renforts à leurs camarades assiégés. Une source, apparemment ASL, indique que 46 insurgés ont été tués à Alep dans la seule journée du jeudi 13 septembre.

Damas

Les forces gouvernementales ont repoussé une attaque perpétrée mercredi dans le secteur du mausolée de Sayeda Zaynab, à la périphérie sud-est de l’agglomération. Selon le site (pro-gouvernemental) Shukumaku, de violents accrochages ont éclaté dans le voisinage du mausolée et du bourg, lorsque des forces gouvernementales l’ont investi à partir de plusieurs axes. L’OSDH affirme que sept membres des « Comités populaires », milice d’auto-défense pro-gouvernementale – auraient été tués dans ces combats.

Entre-temps, les habitants commencent à retourner vers leurs maisons dans la localité de Yelda, nettoyée par les forces de l’ordre. Selon Arab Press, cette localité avoisinante de Sayeda Zaynab est ravagée par les destructions : son hôpital Hariri y a été incendié après avoir été pillé. La mosquée Ghazalé aussi a été saccagée, ses portes et fenêtres brisées. Ses réseaux électriques et d’eau ont aussi été détruits. Un atelier pour la construction des engins explosifs y a été découvert.

Dans le quartier Roukneddine (nord de Damas), l’explosion d’une voiture piégée a incendié trois voitures appartenant à des civils. Selon le correspondant de Shukumaku, l’engin visait une patrouille des forces de l’ordre qui a heureusement échappé à l’attentat.

Du côté de l’opposition médiatique, l’OSDH affirme que l’armée bombardait encore jeudi le quartier méridional de Tadamone (sud) que les autorités ont cependant affirmé, voici deux ou trois jours, avoir complètement purgé de toute présence insurgée. Et les CLC (« Comités locaux de coordination », organisateurs de manifestations anti-régime et informateurs de l’OSDH) ont fait état de leur côté de violents combats nocturnes entre l’armée régulière et l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles) à Qaboun, un quartier est de la capitale. Voir aussi : sana.sy

Lire la suite : infosyrie.fr/actualite/action-33/