Les Pussy Riot seraient instrumentalisés depuis Londres

Les Pussy Riot seraient instrumentalisés depuis Londres

13/09/2012 –  08h00
LONDRES (NOVOpress) – 
Poursuivi par la Russie pour fraude et évasion fiscale et la  justice brésilienne pour blanchiment d’argent, Boris Berezovski, réfugié à Londres, serait derrière les Pussy Riot dans son combat contre Vladimir Poutine. Dans une émission diffusée par la chaîne Rossia 1, dans la nuit de mardi à mercredi, un ancien employé du milliardaire russe l’accuse d’avoir fomenté l’action dans la cathédrale de Moscou menée par les trois gauchistes de Pussy Riot.

Les Pussy Riot seraient instrumentalisés depuis Londres

Boris Berezovski le 19 aout 2012.

Alexeï Vechniak, ex-conseiller du milliardaire russe, affirme que Boris Berezovski lui a montré en 2011 des images de Nadejda Tolokonnikova (l’une des Pussy Riot) et de son mari, Piotr Verzilov, déclarant qu’ils allaient bientôt « passer à l’action » contre l’Eglise.

« Regarde Verzilov, regarde Tolokonnikova, nous allons bientôt passer à l’action contre l’Eglise », aurait confié Boris Berezovski à son collaborateur en février 2011. Selon Vechniak, le milliardaire cherchait à ébranler l’Eglise orthodoxe et l’Etat russes.

Crédit photo en Une : Gadjo Sevilla via Flickr, licence CC. Crédit photo dans le texte : AJ Cann via Flckr (cc)