Manifestation monstre à Barcelone en faveur de l’indépendance catalane

Manifestation monstre à Barcelone en faveur de l’indépendance catalane

12/09/2012 – 20h00
BARCELONE (NOVOpress Breizh) – Un million et demi de manifestants ont envahi hier les rues de Barcelone à l’appel des organisations catalanes, pour réclamer l’indépendance de leur pays. Une démonstration de force contre Madrid, sur fond de crise économique.


« ¡Independencia ! » Ce slogan a rassemblé mardi tout ce que la Catalogne compte de partisans de l’indépendance – 1,5 million selon les chiffes de la police catalane. Jamais une manifestation n’avait rassemblé autant de monde depuis le défilé historique de 1977 pour l’autonomie de la région.

Pour cette manifestation les organisateurs ont réussi, au-delà des divergences, à rassembler pour la première fois la quasi-totalité des organisations souverainistes ou indépendantistes.

Dans une ambiance joyeuse, les célèbres ramblas du centre de Barcelone ont été envahies par une forêt de drapeaux aux couleurs rouge et jaune de la Catalogne.« Le peuple catalan a répondu d’une façon magnifique à l’appel », a affirmé Carme Forcadell, présidente de l’Assemblée nationale catalane (ANC).

Le gouvernement de Catalogne, qui avait appelé à manifester, entend bien faire pression sur Madrid pour revoir le pacte budgétaire qui prévoit la part que l’Etat espagnol reverse à la région. La Catalogne, qui estime qu’elle donne beaucoup plus qu’elle ne reçoit, voudrait modifier la donne. « S’il n’y a pas d’accord sur le terrain économique, vous savez que la voie de la Catalogne vers la liberté est ouverte », a menacé le président de la région, Artur Mas. Ce dernier a rendez-vous le 20 septembre à Madrid pour en discuter avec le chef du gouvernement Mariano Rajoy, qui est lui partisan du statu quo.

Avec une dette de 42 milliards d’euros (21% de son PIB),la Catalogne est aujourd’hui la région la plus endettée d’Espagne. Son déficit a été de 3,9% PIB en 2011. Fin août, la région a dû demander à Madrid une aide d’urgence de 5,023 milliards afin de pouvoir honorer ses échéances de remboursement.

Crédit photo : Machbel/Flickr (cc)