Attentats en série : l’Irak en plein chaos confessionnel

Attentats en série : l’Irak en plein chaos confessionnel

11/09/2012 – 13h30
BAGDAD (NOVOpress) –
  Une vague d’attentats a frappé l’Irak dimanche, faisant au moins 88 morts et 400 blessés. L’un d’eux a visé le consulat de France à Nassiriah (320 km au sud de Bagdad), tuant un policier et en blessant quatre autres. La plupart de ces actions meurtrières ont eu lieu avant la condamnation à mort par contumace du vice-président sunnite Tarek al-Hachémi, reconnu coupable d’avoir commandité deux meurtres. La communauté chiite a particulièrement été visée. L’attaque la plus meurtrière s’est produite dimanche matin sur un marché, à proximité du mausolée de l’imam chiite Ali al-Charki, dans le sud du pays, où deux voitures piégées ont explosé. Quatorze personnes ont été tuées et 60 autres blessées.

Bagdad n’a pas été épargnée. Cinq attentats à la voiture piégée ont tué au moins 32 personnes, dont 13 dans le bastion chiite de Sadr City, et en ont blessé 102 autres. Deux attentats ont également secoué le centre de Kirkouk (nord), faisant trois morts. L’ensemble de ces attaques portent à 118 le nombre de morts dans les violences en Irak depuis début septembre. Neuf mois après le départ des dernières troupes américaines, neuf ans après leur invasion de l’Irak, le pays vit toujours au rythme des attentats politico-religieux, perpétrés notamment par des islamistes affiliés à Al-Qaida, ainsi que par d’autres insurgés sunnites. Un cauchemar que d’autres activistes sunnites veulent faire vivre à la Syrie.

Crédit photo : James Gordon via Flickr (cc)