Des milliers de fillettes mariées par des imâms en Grande-Bretagne

Des milliers de fillettes mariées par des imâms en Grande-Bretagne

10/09/12 – 18h00
LONDRES (NOVOpress via Observatoire de l’islamisation) – Une information largement commentée dans la presse britannique (par exemple ici), évidemment censurée en France.

Une enquête a révélée la banalité des mariages impliquant des jeunes filles de 12 ans, fondés sur la charia.

Deux imams interrogés en caméra cachée par des journalistes du Sunday Times ont dit qu’ils seraient prêts à officier lors du mariage d’une jeune fille mineure avec un homme dans la vingtaine.
Ces révélations ont conduit le ministère de l’Intérieur (Home Office) à confirmer que ces cérémonies seront examinées dans le projet de loi à venir du gouvernement visant à interdire les mariages forcés.

Plus de 1.000 des 8.000 mariages forcés en Grande-Bretagne, chaque année, concernent des filles âgées de 15 ans ou moins, avec un cas l’année dernière impliquant une jeune fille de cinq ans.

L’imâm Mohammed Kassamali du très officiel Centre islamique Husaini de Peterborough a précisé que le mariage devait se faire dans le secret. Il a affirmé: “Si le mariage n’était pas possible, je vous aurais dit de passer votre chemin, mais j’aimerais que votre fille rentre au plus tôt dans la maison de son prochain mari”

L’imâm Abu Haq d’une mosquée de l’est de Londres à Shoreditch a prévenu pour une même demande: “présentez-ça comme un engagement, mais ce sera bien un mariage. En islam, c’est possible dès la puberté. Mais personne ne doit être au courant. Si elle en parle à l’école, les travailleurs sociaux vont se saisir de l’affaire. Et on aura des problèmes.”

Un autre imâm bien intégré a confirmé : “Dans la loi islamique, la charia, marier une fille de 12 ans n’est pas un problème “.

Photo : une mosquée en Angleterre. Crédit : AlHabib Ali AlJifri via Flickr (cc)