François de Rugy écrit à Novopress

François de Rugy écrit à Novopress

10/09/2012 — 12h00
NANTES (NOVOpress Breizh) — Pas content du tout des dépêches que lui a consacrées récemment NOVOpress, François de Rugy, député de Loire-Atlantique et coprésident du groupe parlementaire d’Europe Ecologie Les Verts à l’Assemblée nationale a adressé à NOVOpress un courriel rectificatif. C’est bien volontiers que nous le publions, suivi de notre réponse.

Suite à la dépêche publiée par NOVOpress Breizh le 5 septembre dernier et à celle publiée le lendemain, François de Rugy, député de Loire-Atlantique et coprésident du groupe parlementaire d’Europe Ecologie Les Verts à l’Assemblée nationale, nous a adressé le courriel suivant :

« Quand on se présente comme un site internet d’information, on peut certes polémiquer, critiquer mais pas désinformer. Qu’est-ce qui vous permet de dire que j’ai changé (d’avis) sur le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes ? Silence radio, dites-vous? Vous n’avez pas dû écouter beaucoup la radio ces derniers temps… Plus concrètement, puisque vous parlez de Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, sachez que j’étais à ses côtés le 7 septembre à… Notre-Dame des Landes pour rencontrer les associations et leur réaffirmer que nous sommes à leur côté dans ce juste combat. Merci donc de rectifier vos propos mensongers. »

Contrairement à ce qu’affirme Monsieur de Rugy, NOVOpress n’a jamais écrit qu’il aurait changé d’avis concernant le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (ci-dessus, photo d’opposants devant l’Assemblée nationale). Nous avons seulement fait remarquer que dans sa réponse au discours de politique générale du Premier ministre  du 3 juillet 2012 – fidèlement retranscrite  par le Journal officiel édition des débats de l’Assemblée nationale du 04/07/12 – il s’était abstenu d’évoquer ce sujet. Et que s’il est monté au créneau pour déplorer l’incident survenu à la centrale nucléaire de Fessenheim le 5 septembre dernier, il est demeuré toujours aussi discret – les dépêches de la presse en font foi – concernant l’aéroport cher à Jean-Marc Ayrault. Où est la désinformation ?

Que M. de Rugy ait du mal à concilier ses convictions écologistes et la participation de ses amis dans un gouvernement  dont la doxa est fondamentalement productiviste, on peut le comprendre. Force est de constater que le zèle remarquable qu’il a déployé avant la victoire de François Hollande contre le projet d’aéroport s’est singulièrement atténué  – au moins dans son expression médiatique – depuis qu’il est coprésident du groupe EELV et que madame Duflot et Monsieur Canfin détiennent un portefeuille dans le gouvernement Ayrault. C’est ce que NOVOpress s’est borné à souligner.

M. de Rugy nous informe aujourd’hui qu’il s’est rendu le 7 septembre à Notre-Dame-des-Landes en compagnie du nouveau secrétaire national d’EELV Pascal Durand « pour rencontrer les associations et leur réaffirmer que nous sommes à leur côté dans ce juste combat. » Dont acte. Les militants qui se battent sur le terrain auraient sans doute préféré qu’il montrât un peu plus d’audace face au Premier ministre en Juillet dernier.

Il se trouve aussi que ce déplacement in situ a eu lieu deux jours après la première dépêche publiée par NOVOpress. Ceci explique peut-être cela.

La rédaction

Crédit photo : Calmos/Wikimedia (cc)