Les profs s’assurent en masse contre les agressions

Les profs s’assurent en masse contre les agressions

01/09/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – 
La Maif vient d’annoncer que 55% des enseignants et la moitié du personnel de direction (près de 500.000 personnes), ont choisi pour la rentrée 2012 de souscrire une assurance spéciale, les couvrant des accidents et des agressions, aussi bien moralement que physiquement. Les souscriptions à ce type de contrat ont bondi dès 2008.

Pour 40 euros par an, les enseignants victimes ou mis en cause dans des accidents ou des agressions, bénéficient d’un soutien moral et psychologique, d’une prise en charge des frais d’hospitalisation, des pertes de revenus subies s’ils ne peuvent pas reprendre le travail, ou encore de remboursement des préjudices esthétiques.

Un phénomène résultant d’ « une violence de plus en plus présente dans les établissements, entre les élèves, entre les professeurs et leurs élèves mais aussi avec leurs parents. Depuis une dizaine d’années, le respect s’est dilué. Les enseignants n’ont plus le soutien de leur hiérarchie. Leur parole est constamment mise en doute », explique Olivia Millioz. Son site Internet regorge de témoignages anonymes de professeurs maltraités.  Des profs insultés, menacés, frappés… l’immigration extra-européenne n’est pas étrangère à cette triste réalité, amplifiée par les méfaits de l’idéologie de mai 68 : « Il est interdit d’interdire ».

Crédit photo : philippe leroyer/flickr (cc)