Cocos de Paimpol : certains producteurs préfèrent les Polonais aux Bretons

Cocos de Paimpol : certains producteurs préfèrent les Polonais aux Bretons

30/08/2012 -12h00
PAIMPOL (NOVOpress Breizh) –
Certains producteurs du célèbre coco de Paimpol font appel a des intérimaires polonais pour assurer la récolte. Une pratique qui fait du “reuz” dans la région alors que le chômage connait depuis un an une progression record.

Rapporté d’Argentine par un marin dans l’Entre-deux-guerres, le coco de Paimpol (photo) est un haricot « demi-sec » cultivé dans les Côtes d’Armor et le Finistère Nord. Facilement reconnaissable à sa robe jaune paille et aux petites marbrures violettes de sa cosse, il s’est vu attribuer en 1998 la première appellation d’origine contrôlée décernée à un légume frais. Les qualités gustatives et diététiques de ce haricot sont exceptionnelles, et une confrérie en célèbre les mérites. Sa production, qui s’étale de juillet à octobre a atteint près de 9 000 tonnes en 2012.

Ce matin, dans le journal de 8 heures de Mickaël Thebault, France-Inter a révélé que les producteurs du célèbre légume breton s’adressaient à des agences d’intérim pour recruter des ouvriers polonais de préférence à des Bretons. Raison invoquée : les premiers étant très éloignés de leur domicile, ils seraient moins enclins à abandonner la cueillette !

Alors que la Bretagne est la région administrative qui a connu la plus forte progression du chômage depuis un an (+12,2%), nombreux sont ceux qui s’interrogent sur cette politique de l’emploi. « Produire en Bretagne c’est bien, déclare un élu du Trégor, avec des Bretons c’est encore mieux ! »

Crédit photo : Asabengurtza/Wikimedia (cc)