Italie : face à l'incurie de l'Etat, des citoyens se font justice

Italie: face à l’incurie de l’Etat, des citoyens se font justice

29/08/12 – 10h00
ROME (NOVOpress)
– La petite ville de Cicagna (Ligurie) (photo ci-dessus) est en émoi après l’arrestation de trois citoyens accusés d’avoir agressé et passé à tabac un jeune immigré marocain récidiviste, soupçonné de nombreux vols. En effet, une grande part de la population s’est solidarisée avec les accusés qui, selon elle, « ont agi pour défendre la zone contre la prolifération de la délinquance ». Des affiches de soutien sont apparues sur les murs et une récolte de signatures en leur faveur a été organisée après la décision du juge de les transférer en prison. « Justice-farce, voleurs libres, volés en prison », pouvait-on ainsi lire sur un des calicots rapidement arrachés par les autorités.

Les habitants à l’origine de ces initiatives de solidarité se défendent de vouloir justifier la violence mais pointent du doigt l’impéritie de l’Etat et l’inefficacité de la police qui ne parvient plus à assurer la sécurité de la population. Par ailleurs, ils soulignent que les trois accusés sont « connus de tous », des citoyens « honnêtes » qui ont agi « de bonne foi », après avoir été victimes de vols restés impunis.

De leur côté, certains hommes politiques locaux ont, tout en condamnant l’acte des trois agresseurs, fait preuve d’une certain indulgence envers eux, en les appelant notamment « les habitants en colère », ce qui a suscité l’ire de la gauche et d’une partie de la magistrature.

Crédit photo : UnderdogWS via Flickr (cc)