Train des vie des ex-président de la République : l’Etat n’est pas au régime

Train des vie des ex-président de la République : l’Etat n’est pas au régime

25/08/2012 – 18h00
PARIS
(NOVOpress) –  Le député apparenté-PS, René Dosière, publiera le 20 septembre, aux éditions du Seuil, un ouvrage intitulé : L’Etat au régime. Gaspiller moins pour dépenser mieux. Au début de l’année, avec L’argent de l’État, le député publiait déjà un livre très critique sur la gestion publique. Osera-t-il désormais égratigner le train de vie du pouvoir sous l’ère de François Hollande ? Toujours est-il qu’à la lumière de L’argent de l’État, on peut évaluer ce que coûte la retraite de l’ex-président de la République, Nicolas Sarkozy.

Ainsi, le mari de Carla Bruni touche une indemnité fixe de 6.000 euros mensuels. Elle est complétée par une rémunération de 11.500 euros nets puisque l’ancien hôte de l’Élysée siège au Conseil constitutionnel. Ensuite, la sécurité de l’ancien chef de l’État (dix gardes du corps) engendre un coût : 72.000 euros annuels, selon les chiffres révélés par la cour des Comptes en 2010. Enfin, il faut prendre en compte une série de privilèges dans la facture payée par les contribuables : sept collaborateurs (un directeur de cabinet, un fonctionnaire de catégorie A, un employé des archives nationales, deux secrétaires particuliers et trois secrétaires) mis à la disposition de l’ex-président ; des voyages en première classe avec la SNCF ou en classe affaire avec Air France. A noter : si Nicolas Sarkozy se rend à l’étranger, il pourra être logé gratuitement à l’ambassade de France du pays visité. Quand la politique n’est plus une vocation, mais un métier… qui rapporte gros.

Crédit photo : EnvironmentBlog/Flickr (cc)