Mohamed Merah au cœur d’une vaste conspiration islamiste

Mohamed Merah au cœur d’une vaste conspiration islamiste

24/07/2012 –  12h00
TOULOUSE (NOVOpress) –
  Selon des informations publiées par Le Monde, Mohamed Merah, le tueur islamique de Montauban et Toulouse, n’a rien à voir avec l’image de l’assassin solitaire qui se serait radicalisé tout seul. Mohamed Merah était en fait en contact avec des interlocuteurs présents dans une vingtaine de pays différents. Il a ainsi passé près de 2 000 coups de téléphone en six mois, de septembre 2010 à février 2011, dont quelque 200 à des contacts répartis dans 20 pays.

Le terroriste musulman a ainsi appelé de nombreux correspondants basés au Maroc,  Grande-Bretagne, Espagne, Côte-d’Ivoire, Kenya, Croatie, Roumanie, Bolivie, Thaïlande, Russie, Kazakhstan, Laos, Taïwan, Turquie, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Israël et Bhoutan. On sait désormais également que les services de renseignements surveillaient non seulement le frère de Mohamed Merah (Abdelkader), mais aussi sa sœur, Souad. En 2010, Mohamed avait rejoint son frère en Egypte. Selon les enquêteurs, Abdelkader a effectué de nombreux déplacements dans ce pays récemment tombé entre les mains des islamistes. Il était ainsi en étroite relation avec l’un des principaux mis en examen de la filière islamiste toulousaine : Sabri Essid… le fils du compagnon de la mère de Mohamed Merah.

Crédit photo : Patrick Peccatte via Flickr (cc)