Brest : battue par son oncle pour n’avoir pas observé le jeune du Ramadan

Brest : battue par son oncle pour n’avoir pas observé le jeune du Ramadan

23/08/2012 – 16h00
BREST (NOVOpress Breizh) – Samedi dernier, à Brest, une jeune femme a été sévèrement battue par son oncle qui lui reprochait de n’avoir pas observé le jeûne du Ramadan. Le tonton cogneur n’avait probablement pas bien compris le message que François Hollande a adressé à la communauté musulmane à l’occasion de la fin de cette fête musulmane.


Selon Ouest-France, qui révèle l’affaire, la police a dû intervenir samedi dernier en début de soirée dans le quartier de Kerourien, suite à l’appel d’une jeune femme de 18 ans victime d’un oncle violent. Alors que la famille de cette dernière, originaire de Mayotte, fêtait l’Aid El Fitr – la fin du Ramadan – l’oncle s’en est pris violemment à sa nièce qui n’avait pas observé le jeûne, en la frappant à coups de poing et de balai. Réfugiée dans sa chambre la jeune fille a réussi à prévenir la police.

A leur arrivée sur les lieux, les policiers ont été « accueillis » par une quinzaine de membres de la famille qui s’opposaient à ce que les policiers pénètrent dans les lieux. La jeune fille a finalement pu être récupérée et placée dans un hôtel.

L’oncle, qui n’a pas été interpellé, devrait être entendu prochainement par les services de police. Il n’avait probablement pas bien compris le message adressé à la communauté musulmane de France par le président de la République.« À l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j’adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France, écrit François Hollande dans un communiqué diffusé par l’Élysée. Je souhaite que cette fête du pardon, du partage et du souci de l’autre, contribue à la concorde, dont notre Nation a tant besoin».

L’an passé, toujours pour la même occasion, celui qui n’était alors que candidat, écrivait :«À l’issue du mois de jeûne du Ramadan, temps fort de joie, d’échange de vœux et de présents, elle [l’Aïd-el-Fitr] illumine la vie et les demeures de millions de nos compatriotes de culture musulmane. Issue d’une longue tradition et porteuse de riches héritages culturels, par les valeurs qu’elle porte et l’idéal social qu’elle vise, elle s’inscrit pleinement dans cette démarche d’universalité ». Une vision de l’Islam que la jeune Mahoraise ne partage probablement pas.

Crédit photo : Suzanne Kappler, US Army, via Wikimedia, domaine public.