[MàJ] Mouloud Aounit, ancien président du Mrap, est décédé (vidéos)

11/08/2012 — 16h00
PARIS (NOVOpress) — Suite au décès de Moloud Aounit, plusieurs personnalités lui ont rendu hommage. De gauche bien entendu, y compris François Hollande, mais également des responsables musulmans et des dirigeants d’associations juives.

Ainsi, pour Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Mouloud Aounit « a été un des premiers à dénoncer, avec courage, bravant certaines critiques, l’islamophobie montante, exacerbée par l’extrême droite et une partie de la droite ». François Hollande précise : « Acteur essentiel de la marche pour l’Égalité de 1983, il aura fortement contribué au dialogue entre les cultures, au sein de la communauté nationale » (sic !). Et Martine Aubry a fait part de sa tristesse.

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris a présenté ses « plus vives condoléances et un soutien spirituel dans cette épreuve survenue le 22ème jour de jeûne du mois sacré de Ramadhan ». De son côté, le site communautariste Oumma.com rappelle qu’« en 2006, Mouloud Aounit n’a pas craint d’aller à contre-courant de l’élite du parisianisme, qui s’enflammait alors pour la défense de Robert Redecker, ce professeur de philosophie, auteur d’une violente tribune contre l’islam, en condamnant, au nom du MRAP, les intimidations dont il était victime, tout en critiquant vertement ses propos qui renforçaient les amalgames du type “musulman-fanatique-violent-terroriste” ». Rappelons que Mouloud Aounit avait voulu faire interdire les Assises contre l’islamisation.

Pour Martin Gozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme et « ami personnel », « Mouloud Aounit a marqué par sa personnalité, et ses convictions, le combat inlassable qu’il faut mener contre le racisme », bien que « souvent contesté mais libre de ses opinions ».

10/08/2012 — 15h45
PARIS (NOVOpress) — Les ligues de vertu antiracistes seraient-elles touchées par une malédiction ? Après l’affaire du responsable local de SOS Racisme, on apprend aujourd’hui le décès de Mouloud Aounit, ancien président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap). Décès qui est survenu après 18 mois d’une longue maladie et une semaine de coma. Mouloud Aounit était hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Présidant du Mrap, officine antiraciste affilié au Parti communiste français (PCF), Mouloud Aounit avait été contesté pour sa trop grande implication dans la campagne de Marie-George Buffet, à l’époque dirigeante du PCF, lors de l’élection présidentielle de 2007.

Mais surtout, Mouloud Aounit avait restreint l’action du Mrap à la lutte contre l’islamophobie, notamment en poursuivant Robert Redeker en 2007. Amplifiant ainsi la dérive du combat antiraciste vers le communautarisme. Elu conseiller régional d’Île-de-France en 2004, il avait voulu obtenir l’investiture du PCF en Seine-Saint-Denis pour les législatives de 2007, par souci de présenter des « candidat des populations issues de l’immigration ». N’ayant pas obtenu l’investiture, il s’était présenté comme candidat dissident et n’avait obtenu que 3 % des voix.

Publié le