90 millions d’euros la minute !

90 millions d’euros la minute !

03/08/2012 – 13h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – En cette période de disette budgétaire, il n’était pas difficile de pressentir que le Gouvernement serait contraint de renoncer à plusieurs projets de lignes à grande vitesse (LGV) prévus par le SNIT (Schéma national d’infrastructures de transports), lancé en 2010 dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Sur les 14 LGV envisagées, seuls quatre projets verront le jour. Parmi eux le partenariat public-privé signé avec Eiffage pour la construction et l’exploitation pendant vingt-cinq ans de la ligne Bretagne-Pays de la Loire.C’est-à-dire le tronçon Conneré-Rennes et la « virgule » de Sablé.

Avantage de l’opération : en 2015, le TGV reliera la gare Montparnasse (Paris) à Rennes en 1h26 au lieu d’environ deux heures aujourd’hui. Les trains rouleront en effet à 320 km/h sur ces 214 kilomètres de ligne nouvelle. Gain de temps : 37 minutes.

Mais le coût de l’affaire n’est pas inodore et sans saveur : 3,3 milliards d’euros courants. RFF (Réseau ferré de France) prend en charge 44% du financement, soit 1,4 milliard d’euros, le solde étant partagé à part égale (28%) entre les collectivités territoriales et l’Etat. Soit 945 millions chacun.

Prix de revient de la minute économisée : 3,3 milliards d’euros divisés par 37 minutes, soit 89,189 millions d’euros. Cette indication gagnerait à figurer sur les billets… Voilà un sujet de réflexion pour les voyageurs.

Crédit photo : DR.