Intervention de la « Salamandra » en Emilia Romagna : le bilan

Intervention de la « Salamandra » en Emilia Romagna : le bilan

22/07/12 – 17h00
ROME (NOVOpress)
– Ce sont finalement près de 350 volontaires de la Salamandra, l’organisation de protection civile de Casapound Italia, qui ont successivement participé aux missions engagées en Emilia Romagna pour assister plus de 400 victimes des tremblements de terre.

Les bénévoles venus à leurs frais de toute l’Italie ont ainsi géré nuits et jours trois camps d’urgence accueillant plus de 400 sinistrés. Le groupe de protection civile a également apporté son aide et son soutien matériel à des camps de fortune disséminés dans la région ainsi qu’à de nombreuses habitations isolées. Il a également mis en place une vaste campagne de prévention de l’hypertension artérielle auprès des victimes des tremblements de terre.

Un travail précieux rendu possible par des dons de particuliers et la mobilisation des militants de Casapound qui ont organisé à travers tout le pays 72 points de récolte de matériel, de vêtements et de nourriture à destination des populations sinistrées

La « Salamandra » a ainsi notamment pu prendre en charge les 185 malades âgés de la Maison médicalisée de Mirandola qui s étaient retrouvés littéralement « à la rue » suite à l’évacuation de l’établissement fragilisé par les secousses.

Les volontaires ont également eu la charge des 85 évacués du camp de Scortichino dans un contexte particulièrement difficile puisque 65% d’entre eux étaient des « extra-communautaires ». Ce camp a d’ailleurs été confié à la « Salamandra » par la Commune parce que celle-ci ne réussissait absolument pas à gérer les relations inter-ethniques.
« Dans toute la région il y a eu des problèmes énormes à ce niveau, à tel point que parfois les forces de l’ordre ont dû intervenir. Dans notre camp, nous avons réussi à éviter ce genre de difficulté grâce à une gestion ferme et attentive. » a notamment expliqué un responsable de la Salamandre.

Pour soutenir la Salamandra :
La Salamandra (Roma).
Via paypal: mauretto.antonini@gmail.com ou ICI