Un nouveau paquebot France en 2015 ?

20/07/2012 – 12H30
SAINT-NAZAIRE (NOVOpress Breizh) – Rien n’est acquis, mais tous les espoirs sont permis : le projet de construction d’un paquebot de luxe dénommé “Le nouveau France” semble en bonne voie. Reste à rassembler 400 millions d’euros pour donner naissance à un navire exceptionnel.

Après une phase d’études préparatoires financée par une centaine de souscripteurs, le promoteur du projet du Nouveau France, Didier Spade a annoncé qu’il comptait commencer à rassembler les 400 millions d’euros nécessaires. Le projet n’est pas une élucubration. Armateur de bateaux de croisière fluviale à Paris, Didier Spade descend d’une famille de célèbres décorateurs de paquebots. Il a réuni autour de lui un groupe d’amateurs de beaux navires. Car la passion tient manifestement plus de place que la cupidité dans le projet.

Les paquebots contemporains ont tendance à ressembler à d’énormes boîtes flottantes. Avec son projet de Nouveau France, Didier Spade voudrait créer un navire exceptionnel, “en rupture totale avec l’architecture actuelle de ses congénères” comme l’avait été le France en son temps. Les esquisses visibles sur le site web Le Nouveau France (copie d’écran en Une) répondent bien à cet objectif !

Le projet est apparu au grand jour en 2009, lors de la vente aux enchères des souvenirs du paquebot France. Didier Spade avait tenté d’acheter le nez du France. Il avait dû s’incliner devant l’enchère de 273.200 euros présentée par le promoteur Jean-Pierre Véron. Celui-ci avait cependant accepté de laisser la relique au port de Grenelle à Paris ; c’est là, non loin de la Tour Eiffel, qu’a été ouvert L’Atelier du France, un endroit très chic consacré à la préparation et à la promotion du projet. Une maquette du futur navire y est exposée.

Les chantiers navals de Saint-Nazaire espèrent évidemment se voir confier la construction, eux qui gardent la nostalgie du France, lancé en 1960. “Travailler à la conception du successeur du mythique transatlantique est enthousiasmant », déclare le directeur commercial des Chantiers STX de Saint-Nazaire. « Nous avons confiance dans la réussite de ce projet ambitieux et innovant. Nous le soutenons actuellement en lui apportant toute notre expertise technique.” Les Nazairiens croisent les doigts.

Le Nouveau France est présent sur Facebook