Rome : nouveau déchaînement médiatique contre Casapound

Rome : nouveau déchaînement médiatique contre Casapound

16/07/11 — 21h30
ROME (NOVOpress) —
Les médias transalpins se sont saisis d’un incident survenu samedi soir à Viterbo entre Gianlucca Iannone, président national de Casapound Italie, et Francisco Rossi, directeur de la revue « Il Futurista » (publication de la mouvance du “renégat” Gianfranco Fini), pour lancer un nouvel hallali contre le mouvement de la droite sociale italienne.

« Que d’histoires pour une simple “gifle futuriste” ! De la part de Filippo Rossi, qui affirme s’inspirer de ceux qui voulaient exalter “l’insomnie fiévreuse, le pas de course, le saut mortel, la gifle et le poing”, nous ne nous serions pas attendus à une telle piteuse réaction », a déclaré le leader de CasaPound Italie.

« Il s’agissait d’une discussion entre de vieux amis, qui ne le sont plus, au cours de laquelle la recherche d’un éclaircissement verbal a débouché sur un geste “marinettien” après que Rossi, qui est plusieurs fois venu parler à Casapound, a diffamé notre mouvement de manière particulièrement odieuse. Une gifle peut faire mal, mais un oeil au beurre noir passe vite. A Rossi, je veux dire que le stylo et les mots peuvent aussi faire mal et que les effets des injures et des mensonges durent beaucoup plus longtemps », a poursuivit Gianlucca Iannone.

Les médias du système parlent évidemment de leur côté « d’agression fasciste » et dénoncent les « méthodes squadristes » de Casapound.

Encore plus véhément, Riccardo Pacifici, le responsable de la communauté juive de Rome, en appelle carrément à la guerre civile face au « péril fasciste ». Ce dernier n’a en effet pas hésité à déclarer : « Il y a un danger, non seulement à Rome, mais en Italie et en Europe. Il faut se retrousser les manches et combattre. Avec aujourd’hui les instruments de la démocratie et, si c’est nécessaire, même si j’espère que non, avec les armes, comme l’ont fait les partisans. »