L’impact sanitaire de la pollution de l’air s’élèverait à près de 30 milliards d’euros par an

L’impact sanitaire de la pollution de l’air s’élèverait à près de 30 milliards d’euros par an

16/07/12 – 14h00
PARIS (NOVOpress) – C’est le résultat annoncé par une étude du ministère de l’Ecologie, non encore publiée, sur le coût sanitaire de la pollution de l’air en France.

La conclusion du document est, en effet, sans appel : « Les polluants de l’air extérieur sont notamment impliqués dans les pathologies respiratoires (asthme, insuffisance respiratoires, cancers) et cardio-vasculaires et occasionnent chaque année des coûts pour la société. Ces coûts peuvent être estimés, a minima, entre 20 et 30 milliards d’euros par an pour la France métropolitaine ».

L’ensemble des coûts sont abordés par l’étude, qu’il s’agisse des coûts marchands (du coût des soins, de la perte de revenus liée à l’absentéisme) ou des coûts non marchands (perte de bien-être lié à l’inquiétude, à l’inconfort ou à la restriction des activités de loisir ou domestiques).

L’évaluation de ces coûts reste néanmoins fort complexe, car se basant en grande partie sur « la valeur statistique de la vie humaine » qui fixe un « prix » à la vie humaine, établi ici à 504.000 euros pour la mortalité liée à la pollution atmosphérique.

Crédit photo : EnvironmentBlog via Flickr (CC)